Two and a Half Men – I’d Like to Start with the Cat (6.15)

Charlie se fait plaquer par Chelsea, mais ne comprend pas vraiment pourquoi. Il va donc en parler au Dr. Freeman et cela finit en thérapie de couple.

Voilà l’épisode annuel chez le Dr. Freeman, Jane Lynch reprenant une fois de plus son rôle. C’est un peu la tradition et donc, il faut une excuse plus ou moins plausible pour pousser Charlie à consulter. Cette fois, c’est une histoire avec Chelsea, sa dernière conquête qui le plaque, car il ne sait tout bonnement rien d’elle et ne compte pas faire un effort pour que leur relation soit moins routinière.

Comme souvent, la demoiselle de l’épisode est introduite comme si on l’a connaissait depuis toujours, alors qu’elle ne sera certainement pas là la semaine prochaine. Mais passons, car n’oublions pas qu’il s’agit juste d’un prétexte pour rendre visite à la psy. Cette dernière s’est bien calmée avec les années, elle était plus cassante il y a de ça quelques saisons, mais il faut dire que l’histoire qui lui est offerte ne lui faisait pas beaucoup de place.

À côté de ça, Jake est en pleine crise, car son oncle mange toute sa bouffe, et Alan s’amuse à fournir des informations erronées à son frère afin qu’il se fasse ridiculiser, et ça marche. On ne les voit donc pas beaucoup, mais leurs saynètes fonctionnent plutôt bien.

De manière générale, l’épisode est plutôt correct, mais comme c’est maintenant bien trop souvent le cas, l’histoire n’est pas assez solide pour appuyer l’humour de la série. Du coup, ça se laisse regarder avec plaisir, mais ça ne marque pas les esprits.