Two and a Half Men – Ixnay on the Oggie Day (7.18)

Charlie revoit Gail, la meilleure amie de Chelsea. Alan se trouve dans une situation inconfortable avec une cliente, en particulier à cause de l’apport financier qu’il en retire.

Charlie et Chelsea doivent-ils se remettre ensemble ? Une question avec laquelle les scénaristes de la série semblent bien décider de jouer. Cette fois, on voit réapparaitre Gail – toujours jouée par Tricia Helfer. Cette dernière va finir par coucher avec Charlie au moment même où Chelsea se décide à revenir vers lui.

Ce qu’il faut retenir de cette storyline, c’est que Charlie semble être redevenu l’homme qu’il était avant Chelsea. Au niveau de l’humour de la série, c’est une bonne chose. Pour le reste, c’est un peu confus et il serait bien qu’une décision finale soit prise au sujet de Chelsea, car on commence un peu à tourner en rond.

À côté de ça, Alan a le droit à une histoire, ce qui semble être l’un des bénéfices supplémentaires de la rupture de son frère, il y a plus de temps pour lui. Quoi de mieux que de jouer avec son travail pour générer une situation inconfortable pour lui. Frances Fisher tient donc le rôle d’une patiente qui prend énormément de plaisir à se faire masser et paie allégrement Alan pour qu’il le fasse. Tout ça est vite répétitif, mais voir Alan gagner enfin de l’argent, c’est une idée qui n’est pas mauvaise, ça le rend un peu moins minable et la réaction de Jake est plutôt bonne.

Globalement, l’épisode possède donc de bons moments au niveau de la comédie, mais est toutefois un peu brouillon. On retrouve quand même du Two and a Half Men classique, mais efficace, et ça fait plutôt plaisir.

Two and a Half Men – Keith Moon Is Vomiting in His Grave (7.19)

Jake ramène un nouvel ami à la maison, mais il est une mauvaise influence. Alan est bien décidé à régler le problème avec de ce dernier, sauf qu’il va tomber sous le charme et préféra tenter sa chance avec elle.

Dernièrement je parle de retour aux sources de la série et cela se fait de plus en plus concret. Voilà que Charlie va passer l’épisode à vider des verres en tentant d’écrire un générique pour une série animée de Nickelodeon. Bien entendu, la chanson est stupide et c’est ce qui rend l’ensemble si efficace. En tout cas, il n’y a pas l’ombre de Chelsea dans le coin, ce qui est une bonne chose.

Le reste de l’épisode va se concentrer sur Alan et Jake. Le second a un nouvel ami, Eldridge, qui est une mauvaise influence, mais sa mère est jouée par Courtney Thorne-Smith, ce qui n’est pas fait pour laisser indifférent Alan.

Étonnement, ce loser va réussir à conclure et Charlie se retrouve obligé de couvrir tout le monde. Entre ça, l’abus d’alcool, les lendemains de cuite, Berta qui fait le ménage, et j’en passe, nous avons un épisode dynamique à l’humour décapant. Certes, le tout se montre légèrement prévisible, mais compense avec les dialogues, comme ça a toujours (ou presque) été le cas.