Two and a Half Men – My Son's Enormous Head (6.18)

Chelsea est malade et Charlie va devoir se prouver à lui-même qu’il peut prendre soin d’elle, ce qui ne va pas être chose facile.

On continue donc sur Charlie et Chelsea avec, cette fois, une nouvelle étape : Charlie doit s’occuper d’elle quand elle est malade. On commence à se demander quand la future madame Harper sera présentée à Evelyn, car cela sera surement l’apogée de ce parcours du combattant par lequel Charlie doit passer pour prouver qu’il est maintenant un homme amoureux et qu’il s’y tient.

Bref, l’idée est que Charlie doit tout gérer. Cela nous donnera alors une scène à la pharmacie, où l’on retrouve une nouvelle fois Martin Mull dans le rôle de Russell le pharmacien. Ce dernier est vraiment excellent et chacune de ses apparitions s’accompagne de fous rires. Cette fois, c’est encore le cas, car s’il n’y avait pas eu la Alan et la litière du chat, cela aurait certainement été la meilleure scène de l’épisode.

Donc, Alan va donner un coup de main à son frère, moyennant finances, bien entendu. C’est l’occasion de lui fournir quelque chose à faire, car ces derniers temps il brille par son inactivité, tout comme Jake qui hérite ici de 2-3 brèves scènes moyennement comiques. De même, Berta passera, mais ne marquera pas les esprits.

Charlie continue toujours aux côtés de Chelsea, pour le meilleur et pour le pire. Dans le cas présent, cela nous donne un épisode relativement bon, l’humour fonctionnant assez bien, même si c’est perfectible.