Alan prête 38$ à Charlie, mais celui-ci tarde à le rembourser. Toute l’affaire va prendre des proportions dignes d’Alan, poussant Charlie à mettre son frère à la porte.

Comme tous les ans ou presque, il faudrait que je vérifie, Alan se fait virer de la maison au moins une fois. Ce rituel n’est pas forcément des plus intéressant, vu le nombre de fois où c’est arrivé maintenant, mais au moins, pour cet épisode, il faut féliciter l’originalité Alan va s’installer chez Judith.

L’ex-femme n’a pas évolué d’un iota depuis son dernier mariage, mais ce n’est pas grave, car ce brave Herb est toujours une excellente source comique. C’est approximativement tout sur quoi l’on peut reposer ici, car il faut bien le répéter, le sujet est épuisé depuis longtemps, mais l’étape semble inévitable.

Dans le genre inépuisable, par contre, nous avons Jake et son premier job. Ce n’est pas grand-chose, 2 scènes, mais il faut bien dire que la paresse légendaire de l’ado donne toujours de bons effets comiques, comme ici, quand il part en courant après le camion de glace ou quand il est remplacé avec succès par un singe.

Difficile pour moi d’en écrire plus long sur le sujet, car cet épisode ne me donne pas le matériel nécessaire. Il ne faut pas pour autant croire que l’on s’ennuie, il y a de quoi rire, c’est juste que le contexte a vraiment été épuisé de tout effet de surprise.