Evelyn va se marier une nouvelle fois. Charlie devient une star de la chanson pour enfant. Jake grandit au grand dam d’Alan.

Pour sa cinquième saison, Two And A Half Men va être quelque peu raccourcie pour cause de grève. L’absence de quelques épisodes ne va pas pour autant handicaper le développement des histoires, enfin, on ne s’en rend pas vraiment compte si tel n’est pas le cas.

Cette année, l’accent est porté sur Charlie et Jake. Le premier va chercher à plusieurs reprises d’évoluer dans ses relations avec les femmes, tandis que le second est en pleine crise d’adolescence.

La saison dernière, Charlie commençait à souffrir des problèmes liés à son âge. Il a donc pris conscience qu’il vieillissait et commence à songer à s’engager, même si dans la majorité des cas, il a un peu trop bu avant d’en arriver à cette conclusion. Il va donc fréquenter des femmes plus mûres, plus intelligentes. Rien n’aboutira vraiment, mais les changements apportent un peu de fraicheur dans le développement du personnage qui commençait un peu trop à radoter.

Autre changement pour le musicien : fini les jingles de pub, bienvenu Charlie Waffles, la star des chansons pour enfants. Cela n’apportera pas grand-chose au personnage, mais c’est quand même à noter. De plus, l’épisode de sa glorification est vraiment excellent.

Charlie n’est pas seul, il y a aussi Jake. Toujours là dans le fond, le fils d’Alan grandit, commence à fréquenter la gent féminine, mange toujours autant, n’est pas plus brillant, mais compte bien n’en faire qu’à sa tête. Le fait qu’il ne soit pas une lumière apporte toujours d’excellents gags, mais le personnage ne pouvant pas se définir uniquement par quelques routines comiques, il fallait un peu profiter du fait qu’il grandit pour lui faire passer sa crise d’adolescence. Cela donnera d’ailleurs quelques occasions à Judith de participer – grève ou pas, elle n’a pas beaucoup été présente cette saison. Pour en revenir à Jake, on ne sait pas s’il risque de devenir un Charlie au rabais, mais il est clair qu’il ne veut pas devenir comme son père et ne compte pas se forcer pour devenir quoi que ce soit. Son ambition : en faire le moins possible, mais avoir le ventre plein. Avec ça, il y a du matériel comique en stock pour quelques saisons encore.

Le pauvre Alan s’essaie au changement quand son fils ne le fait pas tourner en bourrique ou que son frère ne lui vole pas la vedette. Souvent en retrait, il héritera d’histoires secondaires pas toujours très réussies, mais qui, majoritairement fourniront le quota comédie. Pas grand-chose à retenir donc, il fait un second couteau de choix, Jon Cryer maitrisant parfaitement son personnage se montrera, à de multiples occasions, complètement déchainées, pour un résultat détonnant. On en redemande donc, espérons que la saison prochaine lui donnera un peu plus de ce type de comédie.

Bref, il n’y a pas que les deux hommes et demi, il y a aussi Evelyn qui se marie avec Teddy. Ce dernier n’aura malheureusement que trop peu d’épisodes à son actif avant de tirer sa révérence, dans l’épisode spécial CSI. Cette histoire aurait mérité d’être plus développée, car Teddy était un bon ajout au casting et le voir partir si tôt est plutôt dommage. D’un autre côté, vu la façon dont a évolué Kandi, il faut se rassurer en se disant qu’au moins, Teddy n’a pas eu l’occasion de nous décevoir.

Pour finir, un petit mot sur Rose et Berta. Cette dernière est toujours aussi énergique quand il s’agit de ne pas vraiment faire le message, mais surtout, pour balancer ses répliques cinglantes. Une fois de plus, on peut donc regretter qu’elle ne soit pas plus souvent présente. Pour le cas de Rose, c’est toute autre chose. Son départ la saison précédente était un peu justifié, car elle n’apportait plus rien. Son retour n’est pas franchement glorieux. Rien n’a été fait pour l’améliorer, ou, au moins, lui donner du matériel sur lequel travailler. Elle ne fera pas beaucoup d’épisodes, mais il n’y a pas de quoi se plaindre.

Cette saison 5 de Two And A Half Men est, dans l’ensemble assez bonne, mais aurait facilement pu s’améliorer. Il faut dire que la grève a un peu cassé le rythme. Il faut aussi noter qu’un essoufflement en cinquième saison n’est pas chose rare. Malgré ses changements, et autres évolutions, la série va devoir faire un petit effort la saison prochaine pour se montrer un peu plus captivante, et utiliser ses seconds rôles de manière plus judicieuse. Passé cela, si on oublie quelques épisodes plus faibles, l’humour est fonctionne toujours, même si on connaît certaines routines sur le bout des doigts.