La voiture d’Alan est au garage et Charlie est obligé de l’emmener au travail. Il va alors rencontrer la dernière réceptionniste de son frère et ce qui devait arriver arriva.

L’épisode commence calmement et gardera le rythme tout du long, mais de manière assez surprenante, ça ne se fera pas ressentir. En gros, il ne va pas se passer grand-chose.

On commence par l’arrivée au cabinet, la rencontre avec Melissa, la réceptionniste, et après, et bien, c’est plus ou moins du déjà vu. Le verre en regardant le couché de soleil sur la terrasse, la nuit agitée, le petit déjeuné, la joie puis la déception…

Bref, le schéma habituel des aventures de Charlie. Une routine certes, mais pas pour autant dénuée d’humour, même si certains gags sentent quelque peu le réchauffer – comme le fait remarquer Jake. Le résultat n’est donc pas déplaisant, mais une scène avec Berta, une avec Judith et une avec Jake, chacun donnant son avis sur la situation, c’est un peu léger. À la rigueur, en ajouter une avec Evelyn aurait été assez sympathique, mais je trouve toujours que l’on ne la voit pas assez.

Pour conclure, nous avons là un épisode qui ne marquera pas plus que ça, mais qui se regarde sans déplaisir, comme c’est le cas avec les précédents épisodes. Ce début de saison commence à manquer un peu de rythme et d’idées originales.