Two and a Half Men – The 'Ocu' or the 'Pado'? (6.17)

Charlie dit à Chelsea qu’il l’aime, mais celle-ci ne lui donnera pas la réponse qu’il attend en retour de cet aveu. Perturbé, il se rend chez le Dr. Freeman.

Avec Chelsea, il est probable que l’on passe par tous les stades possibles et imaginables qui sont nécessaires pour transformer notre Charlie en un homme droit, fidèle et honnête. Enfin, n’allons pas jusque-là, mais c’est en gros ça.

Bref, J’ai d’abord pensé que la réaction de Chelsea était le début de la fin pour le couple. Je n’arrive pas à me débarrasser de l’impression que ce couple est condamné à la rupture. Après tout, on ne sait jamais, je me trompe peut-être. En attendant, c’est le moment de revoir la thérapeute familiale.

Après une prestation assez décevante, Le Dr. Freeman revient en forme avec des dialogues cinglants et le ton typique de Jane Lynch. La séance fonctionne assez bien, pour nous et pour le patient. Voilà que ce dernier se met dans la tête l’idée que le score doit être égalisé. Comprendre : Chelsea doit absolument lui dire qu’elle l’aime. Sa solution est tordue, mais infaillible : la demander en mariage.

Bien entendu, la fameuse demande ne se fera pas sans mal et la conclusion aura le mérite d’être ni traditionnelle, ni de bon gout.

Bref, encore une fois, Alan et Jake ne sont là que pour faire les sidekicks comiques. Tout comme Berta qui a la bonne idée de s’éterniser un peu, on ne la voit pas souvent ses derniers temps, c’est plutôt dommage.

L’humour de l’épisode est assez bon, mais il serait quand même bien que l’on s’éloigne un peu du couple Charlie/Chelsea pour s’intéresser à d’autres membres de la famille.