Two and a Half Men - Whipped Unto the Third Generation (7.02) / Mmm, fish. Yum. (7.03)

Whipped Unto the Third Generation (7.02)

Charlie accepte la présence de Mélissa après que Chelsea l’ait poussé à le faire. Rapidement, il ne va plus se sentir chez lui.

Après avoir confirmé que tout allait bien entre Chelsea et Charlie, c’est au tour de Melissa et d’Alan de voir leur relation mise au clair. L’approche choisie n’est probablement pas la meilleure, un peu trop grossière et prévisible, mais elle permettra aux deux frères d’interagir ensemble, et ce, de manière plutôt efficace.

L’épisode délivre alors quelques bonnes scènes à l’humour typique de la série, renouant un peu plus avec l’ambiance de celle-ci que le season premiere l’avait fait. Certes, la série souffre toujours d’un certain essoufflement qui s’était bien fait ressentir la saison dernière, mais le twist final avec Evelyn montre que certaines routines comiques du show sont encore diablement efficaces. Il faut dire qu’elle ne déçoit que très rarement, contrairement à Jake qui ne semble plus réellement avoir sa place dans le tableau.

Pour finir, on nous laisse entendre que le mariage est tout proche et on peut honnêtement imaginer que ce sera un moment clé de la saison, ce qui devrait nous réserver quelques bons moments.

Mmm, fish. Yum. (7.03)

Judith part en week-end avec Herb, laissant sa mère en charge du bébé. Alan profite de la première occasion qui se présente pour aller voir celle qui croit être sa fille. Jake va faire du chantage à son oncle pour pouvoir conduire sa voiture.

On revient donc à l’histoire du bébé qui restera probablement quelque temps une source pour alimenter les histoires autour d’Alan. L’idée du jour est d’utiliser Lenore, la mère toxicomane de Judith, pour alimenter l’aspect comique de la situation. Pour la petite histoire, elle était jouée par Christine Rose (Angela dans Heroes) lors de sa première apparition. C’est Annie Potts qui reprend le rôle. Mais passons.

Lenore boit comme un trou et avale tous les médocs qu’elle trouve. Résultat, elle dit et fait n’importe quoi, sans oublier qu’elle va servir à mettre Alan dans une mauvaise situation. Les scénaristes veulent vraiment qu’il lui arrive des mésaventures avec toutes les mères des femmes qu’il côtoie !  Le résultat sent le réchauffé, mais offre quelques bons dialogues.

Du côté de Charlie et Jake, les échanges sont plus cassants et la dynamique prend bien, même si le point de départ est un peu faible.

En gros, il y a une storyline principale qui fonctionne moyennement, et une secondaire qui est trop simplette.