Quand un militaire du secteur privé tue des scientifiques dont il était chargé de la protection au Pakistan et kidnappe la seule survivante, Shaw rend visite à Steven et Samantha pour les faire intervenir. Épaulé par Hoyt, puis par Leo, le couple doit retrouver la femme et le responsable avant que quelque chose de grave ne se produise.

Après un pilote peu convaincant, Undercovers doit clairement faire ses preuves. La bonne nouvelle alors c’est que ce second épisode va se montrer légèrement supérieur. Il y a encore pas mal de points perfectibles, mais dans l’ensemble, Instructions se montre plus plaisant à suivre.

Steven et Samantha sont encore envoyés sur le terrain pour une mission de sauvetage, si ce n’est qu’au bout de celle-ci, il y a la possibilité d’un grave incident si le responsable parvient à ses fins. Le temps est donc compté, et comme Shaw leur signifie, ils sont quand même rouillés. Enfin surtout Steven, qui entre la machine à café et le mouchard qu’il faut allumer, il en prend pour son pedigree. C’est donc toujours sympathique de voir que leur temps loin du monde de l’espionnage est pris en compte, même si c’est clairement là pour fournir un gag récurrent pour l’épisode.

La série se veut d’ailleurs plus fun qu’autre chose, et ainsi, s’exerce à placer autant qu’elle peut des notes d’humour. En tout cas, elle n’essaie pas de nous fournir des missions plus travaillées, celle-ci ne se révélant pas plus étoffée que la première ; en espérant que la suite se montre plus audacieuse, on peut encore passer outre pour la mise en place de la série. Quoi qu’il en soit, Hoyt conserve son côté « ressort comique », mais il faut bien admettre qu’il était déjà un peu fatigant dans le premier, donc cela ne change pas ici, si ce n’est que l’histoire lui offre la possibilité de s’illustrer différemment. Il y a du potentiel chez Hoyt, qui peut faire plus que se paner d’admiration pour Steven et parler plus qu’il ne le devrait.

Par ailleurs, la dynamique du show se trouve fortement aidé en seconde partie d’épisode, avec le retour de Leo, venu porter assistance, après que notre couple se soit fait dupé – comme des amateurs ! Charmant, prétentieux et historiquement lié aux personnages, Leo est un atout, venant clairement booster l’histoire, pour lui fournir une énergie et une décontraction que le duo principal a quelques difficultés à créer, en toute logique, vu qu’ils ont besoin de trouver leur rythme après des années sur la touche. Le voir devenir officiellement un personnage récurrent de l’univers est un bon signe pour l’avenir.

Enfin, Undercovers se doit de fournir de l’action, et dans l’ensemble, il y aura quelques bons moments. Il reste quand même difficile de se sentir vraiment concerné dans la poursuite finale, alors que Samantha nous joue le classique « fil rouge ou fil noir ». Pour tout dire, je me suis dit qu’elle n’allait quand même pas nous faire le coup d’attendre qu’il ne reste plus que deux secondes, mais si ! Ce genre de scènes n’aide pas, ou alors faites-lui trouver la bombe tardivement. Il est ainsi plus qu’évident que la série a besoin de sortir un peu des routines actions-suspenses pour parvenir à leur donner un peu de cachet.

Au final, ce second épisode de Undercovers se montre quand même plus agréable à suivre, parvenant avec son humour à faire digérer un certain manque d’imagination. La série prend doucement ses marques, les acteurs étant clairement plus à l’aise avec leurs personnages, la dynamique étant par la même occasion plus efficace.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire