United State of Tara – Betrayal (1.10)

Quand Dr. Ocean annonce à Tara qu’elle mettait un terme à leur thérapie, c’est le choc, mais le contrecoup n’interviendra qu’une fois rendu au spa en compagnie de Charmaine.

La fin de saison est proche (il ne reste que 2 épisodes après celui-ci) et ça commence à se sentir, car il arrive pas mal de choses pour Tara. Enfin, du point de vue de sa condition. Elle a partagé un moment de conscience avec Alice. Cela est un progrès, en soi, mais la psy, Dr. Ocean, que je soupçonne d’être incompétente depuis le commencement, décide de ne plus la suivre. Il est étonnant qu’un Alter ne prenne pas le dessus immédiatement, mais cela va se produire. Je suppose qu’il fallait attendre qu’elle digère l’information, à moins que le massage soit un déclencheur physique.

Peu importe, car T va finir par rentrer à la maison, et ce n’est que le début des problèmes.

La relation entre Jason et Marshall allait finalement de l’avant, mais l’Alter va venir tout ruiner. C’est une bonne chose, d’un côté, car au moins, tout ce temps passé à suivre Marshall et qui semblait relativement perdu, prend enfin de l’intérêt. Le cadet de la famille est clairement le point faible de la série, mais par moment, il se montre surprenant et apporte véritablement quelque chose. Bon, le coup final était un peu prévisible, mais en restant calmement là à regarder, ça lui donne des airs de serial-killer en devenir. Je ne sais pas si l’on peut qualifier ça de prometteur, mais au moins, il a fait preuve de caractère.

Du côté de Kate, sa relation avec Gene tend elle aussi vers une conclusion. Ça traine un peu, car on a bien compris qu’elle avait été plus ou moins coincée jusqu’à maintenant et qu’elle aurait mis un terme à tout ça plus tôt, si ça avait été possible. Résultat, elle prend une route détournée, pas très gracieuse, mais qui garantit une fin définitive.

L’épisode ne fait clairement pas du surplace, au contraire, il y a de réelles avancées et, encore une fois, vu que la saison est proche de sa conclusion, on voit que certaines choses prennent forme. Malgré ça, il semble assez clair que l’on n’est pas au bout de nos surprises et c’est assez enthousiasmant.