United States of Tara – Alterations (1.07)

Charmaine a décidé de subir une nouvelle opération de chirurgie esthétique pour réparer les dégâts causés par la précédente. Tara doit s’occuper d’elle durant sa convalescence, mais c’est Buck qui vient la chercher. Max a réussi à prendre contact avec l’ancienne colocataire de Tara à l’université.

Il s’est donc passé un peu de temps depuis le précédent épisode, vu que Charmaine se fait opérer. La voilà coincée avec Buck comme Boobie budy, mais, de manière assez surprenante, ils vont finir par s’entendre et presque s’apprécier. Cette relation entre les deux sœurs est en train de se confirmer comme étant l’une des plus grandes forces de la série. Elles ont beau être très différentes, il y a une complicité qui prend vraiment bien et qui permet de réellement s’attacher aux personnages, en particulier à Tara qui devient ainsi plus accessible via l’œil de sa sœur.

Le passage de Buck donnera d’ailleurs une opportunité de développer à la fois cette approche, mais également l’alter, en le sortant de son stéréotype.

Pendant ce temps, Max commence à enquêter sur ce qui a pu mettre sa femme dans cette condition. De ce côté-là, il y a surement beaucoup à raconter et j’espère que ça ne sera pas aussi simple que cela s’annonce.

Il nous reste l’histoire de l’alter supplémentaire, mais là, il n’y aura pas plus qu’une brève discussion avec la psychiatre qui, étrangement, se révèlera légèrement farfelue dans ses réponses.

Dans tout ça, on nous case quelques passages sur la vie sentimentale de Marshall, ce qui est plutôt sans intérêt. En fait, seule sa relation avec Kate se montre intéressante et authentique, le reste est un peu poussif.

Après le très bon épisode précédent, on aurait pu craindre une soudaine rechute, mais on y échappe, car il semble bien que les angles choisis pour aborder cette seconde moitié de saison aient une véritable consistance. Tara prend plus d’épaisseur maintenant que l’on ne s’attarde plus sur la présentation de ses personnalités. Le fait qu’elle ait le contrôle plus souvent y joue certainement pour beaucoup. La série continue à gagner en intérêt et on peut espérer que ça reste sur cette lancée.