United States of Tara – Inspiration (1.04)

Tara se lie d’amitié avec Tiffany et s’épanouit véritablement avec son projet mural. Marshall se fait piquer par des abeilles alors qu’il aide son père. Kate veut rendre service à sa tante en essayant de vendre ses produits.

On arrive au premier tiers de cette saison et on continue à explorer, petit bout par petit bout, le malaise qu’est la vie de Tara, et surtout, ce qui l’a poussé à arrêter son traitement. En fait, son état physique est plus atteint quand elle consomme des drogues. Elle n’a pas de souvenirs, plus précisément, elle vit par les bribes qu’elle glane, car à partir du moment où ses alters prennent le dessus, rien ne s’inscrit. Apparemment, les médicaments faisaient pire que ça.

Passé cela, nous avons le projet mural et Tiffany. Cette dernière se montre intéressée par la condition de Tara, mais cela finira par aller trop loin. À peine le temps de se réjouir de cet élan de normalité avec la psy que tout part de travers. C’est donc terminé avant que cela n’ait pu se développer. Ce que l’on retire de cette storyline est un léger approfondissement de la relation entre Tara et Charmaine, ainsi qu’un léger développement de cette dernière qui, jusque-là, était plutôt en retrait – mais on ne fait que commencer.

Pour ce qui est des enfants, on ne peut pas dire que cela mérite d’être abordé. Pour Max, il est toujours regrettable de constater que, malgré tout son potentiel, il reste vraiment secondaire. Mais, une fois de plus, ça ne fait que commencer, et il y aura peut-être des changements dans la structure de l’histoire et de sa narration par la suite. On peut l’espérer, car l’ensemble manque cruellement d’intérêt.

Ce n’est pas le manque d’enjeux ou de direction qui dérange, même si cela ne facilite pas l’immersion dans le show, mais la série repose uniquement sur son petit twist, les multiples personnalités de l’héroïne. Il faudrait presque enlever ça pour que le potentiel des personnages se dévoile.