United States of Tara – Miracle (1.12)

Aidée par Max et le Dr. Holden, Tara va rencontrer face à face Trip. Marshall est toujours en colère contre sa mère, tandis que Kate n’obtient pas ce qu’elle veut de la compagnie qui l’emploie. Charmaine se questionne sur Neil.

C’est donc le season finale et l’on peut espérer avoir quelques conclusions ou, au moins, des avancées, car la série revient quand même la saison prochaine, il faut en laisser.

Premier constat, il ne va pas y avoir de précipitations pour tout boucler. La partie centrale de l’épisode tourne autour de Tara et de Trip Johanssen. Cela traine d’ailleurs un peu à se mettre en place et l’on s’attend forcément à une chute pleine de surprises. Et ce sera le cas, même si l’effet n’est pas aussi fort qu’il le voudrait. En effet, on découvre que ce n’est pas cette soirée trop arrosée – dont les détails sont laissés à notre imagination – qui est la cause de l’apparition des Alters étant donné que c’était alors T. qui était présente, et non Tara.

Retour au point de départ de ce côté de l’histoire. Pour Marshall, on boucle tout avec une conclusion un peu bâclée, mais qui a le mérite d’être consistante. Son intrigue de la saison n’a jamais réussit à créer quelconque tension dramatique qui aurait pu lui donner de l’attrait. Donc, voir le fils ouvrir les yeux et pardonner à sa mère est certainement le point culminant pour le personnage qui se montre, pour une fois, moins égocentrique.

Du côté de Kate, on reste en suspend. Avec les avocats de la chaine de restauration, elle n’obtient rien, au contraire, et elle finit par se retrouver nez à nez avec Gene, chez elle. Ce dernier est encore plus flippant qu’à l’accoutumée et elle préfère prendre la tangente. On la comprend, cela dit. Que va devenir Gene ? On le saura peut-être la saison prochaine.

Et enfin, Charmaine. Pour elle, on effleure le sujet Neal qui s’est insinué de manière très légère jusqu’à présent et qui n’en est qu’au commencement.

Ce final se révèle être assez cohérent avec le type de narration qu’a adoptée la série. Il n’y avait pas beaucoup d’attentes de formulées, mais l’épisode prend soin d’offrir à chaque story-line une sorte de mise à plat. On sait où on s’arrête et la suite s’annonce prometteuse, mais malheureusement, pas imminente.