United States of Tara – Snow (1.11)

Tara décide de se faire interner dans un centre spécialisé dans les dissociations de personnalités. Le Dr. Holden va alors tenter d’interroger ses Alters pour découvrir ce qui est la source du traumatisme, mais il n’obtient pas de réponse.

Après ce qui s’est déroulé entre T. et Marshall, Tara se retrouve au pied du mur. Elle décide donc de faire quelque chose et pour ça, le Dr. Holden – interprété par Joel Gretsch – est là. Il l’accepte dans son établissement où il traite des cas similaires.

Tout ce passage qui se veut thérapeutique ne mène qu’à une chose qui parait assez vite explicite : Tara doit lever le voile sur ce qui s’est passé avec Trip Johanssen. Aucun des Alters n’a l’intention de prendre la parole pour expliquer, ce sera donc Buck qui viendra mettre inutilement de l’ambiance. Ce n’est pas que cela tire en longueur, car il y a tout un procédé de réflexion à accompagner, mais il est évident que ni Tara, ni Max et ni le Dr. Holden n’obtiendront ce qu’ils espèrent avec cette stratégie.

Il va quand même falloir la participation d’une autre patiente – interprétée par Robin Weigert – pour que Tara arrive à cette conclusion. Le but de la fin de saison s’annonce alors explicite : retrouver Trip.

À côté de ça, Charmaine garde la maison en essayant de profiter de son nouveau boyfriend. Un passage de Neil assez bref viendra donner un peu d’intérêt à tout ça, en plus d’une légère touche de sincérité qui fait son effet.

Pour Kate, le clash entre elle et Gene se fait de plus en plus éminent, mais cela tire un peu pour attendre la fin toute proche. La jeune femme se révèlera par contre plus intéressante lors de ses interactions avec son frère. Marshall carbure désormais au Xanax, histoire de faire passer la douleur. Kate va tenter de lui délivrer quelques vérités, mais il est bien trop occupé à se placer en victime innocente des problèmes de sa mère pour accepter d’entendre quoi que ce soit.

Au final, l’épisode se montre assez dense, donnant la priorité à ce qui va, sans trop de doute, composer le cœur du season finale à venir. Du coup, le rythme parait plus soutenu que la moyenne et les 25 minutes passent assez vite.