Tara est mise à l’épreuve par le départ de Kate au Japon, l’approche des examens et la baby shower de Charmaine, entrainant alors des changements de personnalités. Pour vendre l’affaire, Max doit obtenir l’accord de sa mère, et lui rend ainsi visite pour lui faire signer des papiers.

Même quand United States of Tara se décide à offrir des développements à Max, il apparaît que le mari de Tara est un homme destiné à rester dans l’ombre. Du moins, c’est la sensation qui en ressort cette semaine, mais elle trouve une justification familiale, la visite en compagnie de Marshall chez sa mère venant offrir un éclaircissement sur la psychologique de Max et tout ce qu’il peut endurer. Avec Frances Conroy dans la peau d’une mère qui se refuse à sortir de chez elle, le départ de son père s’inscrit presque dans un ras-le-bol qui pourrait un jour venir frapper à la porte des Gregson. L’absence de réponse quand Marshall lui demande si cela lui a déjà traversé l’esprit ne vient alors que confirmer cette tendance.

Jusqu’à quand Max peut-il encaisser ou endurer ? Le fait est que la série a déjà démontré sa capacité à surmonter les épreuves, ainsi que son sens de l’empathie qui se retrouve particulièrement chez Marshall – ce que la scène avec la mère de Max met en avant, et permet au fils Gregson d’avoir un moment touchant.

Ce n’est pas une qualité que l’on peut attribuer à Kate, décidée à partir au Japon. Le voyage personnel de l’adolescente ne va pas prendre la tournure voulue, la plongeant dans un état émotionnel à la fois jovial et paniqué. Rien ne se déroule comme elle le souhaite, allant même jusqu’à considérer qu’une catastrophe naturelle a vu le jour contre elle ! Convaincue qu’elle avait enfin trouvée sa voie, le destin s’oppose clairement à sa volonté, et Kate gesticule autant qu’elle peut pour intéresser les autres – même des gens qu’elle ne connaît pas – mais qui ne peuvent pas décemment se sentir aussi concernées qu’elle par ce qui la touche.

Cette recherche d’attention et de direction s’applique à Tara et Charmaine, l’une et l’autre étant à la fois perdue et surchargée. Tara tente de tout combiner, du départ de sa famille en passant par la baby shower de sa sœur à ses études, mais cela ne fait que pousser ses limites et entrainer des changements de personnalités. L’épisode saisit la moindre opportunité pour offrir à Alice, Bud et T. la possibilité de ressurgir. Après Kate, c’est au tour de Charmaine de littéralement se dresser contre une des personnalités de Tara, des prises de position qui signifient clairement que la famille a fini de simplement observer et subir, mais cela a ici un effet légèrement inattendu, avant tout car il est très précipité. Cette partie de l’épisode ne parait s’être construite que pour faire monter la fatigue et l’énervement de Charmaine et mener à la confrontation finale.

Celle-ci pourra alors peut-être offrir à Tara une direction plus lisible, car si la série semble savoir exactement où elle veut mener ses personnages, ses amorces et mises en place continuent de se montrer brouillonnes.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire