Tara et Charmaine rendent visite à la mystérieuse femme de leur passé. Zach revient vers Kate. Neil prend une décision drastique. Marshall s’ouvre à Lionel.

Si au départ Charmaine semblait être la sœur stable, plus la série avançait et plus il était apparent qu’elle avait elle aussi sa dose de problèmes. Cet épisode va permettre d’expliquer cela en même temps que l’on découvre l’origine d’Alice et qu’un nouvel Alter apparait.

Tara et sa sœur se rendent donc chez Mimi, la mystérieuse femme de leur passé qu’un souvenir flou a ramené à la surface. Un voyage dont la première surprise est la ressemblance flagrante entre Mimi et Alice. À ce même niveau la saison dernière, nous remontions la piste des problèmes de Tara jusqu’à l’université pour apprendre que cela était plus ancien. Avec Mimi, on comprend clairement que l’enfance de Tara et Charmaine est loin d’avoir délivré tout ce qui y est caché et que l’apparition de Chicken, un nouvel alter, place les premières crises à un très jeune âge. Les soucis de Tara et Charmaine sont bien plus profonds qu’on aurait pu le croire au début de la série, même si avoir plusieurs personnalités est quand même quelque chose qui n’est pas très léger.

Enfin bref, la saison va toucher à son terme et on risque d’avoir encore un peu d’informations sur le passé des deux sœurs pour l’occasion. Le tableau ne s’éclaircit pas pour autant.

À côté de ça, Neil décide de s’en aller, tandis que Nick se fait balader par sa future femme. Le triangle est bancal et le mariage va probablement l’emmener à ébullition.

Pour finir, si Kate s’enfonce dans sa storyline soporifique avec le mielleux Zach, Marshall et Lionel parlent sentiment et romance. Une évolution qui surprend un peu Marshall, mais qui parait logique. En tout cas, cela nous dirige vers une conclusion cohérente pour les personnages.

Au final, la saison est sur le point de se terminer et, après quelques détours, Tara arrive là où elle aurait dû être un peu plus tôt. Les Gregson ont retrouver leur force et le final s’annonce porteur de quelques surprises, de quoi marquer un peu les esprits, peut-on espérer.