Une tornade approche sur la ville et tout le monde se réfugie dans le sous-sol de la maison. Shoshana prend le contrôle de Tara et commence à analyser la famille.

Arrivé à la mi-saison, il était probablement temps de bousculer les choses. Cela va se faire au sens littéral, mais également au figuré avec la thérapie de Shoshana qui va, d’une certaine manière, trouver sa conclusion.

Tout le monde, les Gregson et  les voisins gay, se retrouve enfermé dans le sous-sol de la nouvelle maison, même Charmaine qui, pourtant, ne voulait pas venir. Et c’est probablement la chose la plus importante de l’épisode, car, bien qu’on ne nous révèlera pas ce qui se cache derrière cela, il est évident qu’il y a entre elle et Tara de vieux secrets qui trouvent écho dans cette peur du sous-sol.

On peut extrapoler comme on veut, il n’est pas réellement possible de savoir de quoi il retourne, la série ayant déjà joué avec notre imagination de cette manière, on est préparé. Quoi qu’il en soit, Shoshana, elle, sait qu’entre les deux sœurs il y a des secrets qu’il est grand temps de révéler et peut-être que l’un d’entre eux mettra Tara sur la bonne piste. En tout cas, il semble qu’elle retrouve de plus en plus la mémoire et c’est une évolution qui offre à la série l’opportunité d’explorer des directions inédites.

En parallèle, Max travaille également sur ses problèmes et, en particulier, sur ses attentes et sur ses déceptions. Cette approche lui permet de trouver une nouvelle dimension et d’expliciter les dommages collatéraux les moins visibles de la condition de Tara. Et cette direction semble lentement s’étendre vers Kate dont la volonté à se cacher derrière un déguisement commence à inquiéter son père.

Dans tout ça, seul Marshall arrive à gérer ce qui se passe, mais il n’a pas vraiment le choix, comme il le dit.

Au final, cet épisode explore une situation de huis clos afin de mener tout le monde à ébullition. Il ne reste plus qu’à voir comment chacun va digérer l’expérience.