United States of Tara – Transition (1.06)

Les parents de Tara débarquent pour l’anniversaire de Charmaine. Malheureusement, Max va vite découvrir qu’ils ont l’intention de prendre Kate et Marshall avec eux, car ils pensent que leur environnement de vie n’est pas bien pour eux.

Les parents de Tara sont donc de passages – interprétés par Pamela Reed et Fred Ward – et ce n’est pas un cadeau. Résultat, une mission pour tout l’épisode : Tara ne doit pas changer. Avec ça dès le départ dans la balance, on attend d’un bout à l’autre qu’elle craque et que Buck ou Alice apparaisse.

Pour le coup, il va y avoir de l’ambiance et Max va essayer de tempérer tout ça, tandis que les festivités se préparent. Bien entendu, la soirée ne va pas être de tout repos, mais bon, Charmaine va aussi en prendre pour son matricule, ce qui fait que l’épreuve est partagée par tout le monde. Les parents arrivent à se montrer tout bonnement exécrables, et cela sera source de très bonnes scènes. En fait, nous avons surement là le meilleur épisode depuis le commencement.

La série prend un tournant un peu plus comédie et laisse de côté son ambiance légèrement soporifique par moment, pour nous offrir un mélange assez électrique avec des dialogues plus acérés qu’auparavant.

En bonus, Charmaine se dévoile concrètement et littéralement, face à nous, ce qui lui donne plus de dimension et qui la rend bien plus intéressante. En plus de cela, notons que Neil y gagne également, et ce, de manière inattendue.

Pour terminer, il semblerait que Max ait fait une découverte : Tara pourrait bien cacher une nouvelle personnalité, une sorte de vengeur masqué. Cela expliquerait finalement ce qui s’est passé chez Tiffany. Mais ne tirons pas de conclusion, le mystère est encore à éclaircir.

Donc, nous avons là un bon épisode qui est vraiment sympathique à suivre et qui maintient l’attention d’un bout à l’autre, ce qui n’était pas vraiment le cas jusqu’ici. Le fait que Marshall soit un peu en retrait y contribue peut-être, car cela laisse un peu de place pour les autres. De même, j’ai oublié de l’évoquer, mais Kate réussit à avoir 2-3 scènes à elle. C’est peu, mais son histoire passe quand même à la vitesse supérieure. Espérons que cela n’était pas une exception et que l’on retrouvera ce rythme et cette ambiance dans la suite de la saison.