Les plans machiavéliques d’Anna se poursuivent. Cette fois-ci, elle utilise son nouveau cadeau à l’humanité, Condordia, pour dissimuler une flotte de vaisseau qui sera utilisé contre l’espèce humaine. Ryan convainc Erica de s’associer avec Eli Cohn pour assassiner Anna.

Nos résistants passent à l’action ! Même si nous pouvons avoir perdu espoir vis-à-vis des effectifs de la Fifth Column, la série se refusant à remplir les rangs de figurants, on peut se consoler face à leur volonté à agir, qui trouve avec Concordia la possibilité de s’exprimer.

Jouer sur les deux tableaux ne réussit pas particulièrement à Ryan, mais il faut reconnaître qu’il permet de faire progresser les choses, et de réunir de nouveau Eli Cohn et le groupe de résistants d’Erica. Même si Cohn a des contacts, ces derniers sont invisibles, même dans l’exécution du plan. Tant pis, on se contentera d’une tentative d’assassinat sur Anna, ce qui est déjà fort ambitieux ! L’orchestration est rendue possible par le fait qu’Erica et la Fifth Column Task Force du FBI sont en charge de la sécurité du dernier évènement mondain de la Reine, décidée à montrer le « bien » qu’elle peut apporter à notre monde (on passera sur l’absence de crédibilité du service de sécurité en place).

Ses plans comprennent aussi cet imbécile de Tyler, qui se dote de son air le plus crétin pour ses 18 ans ! Le fils d’Erica passe le fameux âge, et il en deviendrait presque sage. En tout cas, les évènements vont le pousser à perturber un peu les plans d’Anna, même si cette dernière fait tout pour qu’il tombe stupidement dans ces filets (c’est Tyler, le contraire serait une surprise). Erica se voit d’ailleurs obliger de faire appel à Joe et de tout lui révéler pour qu’il l’aide à garder Tyler sur Terre. Il est un peu dommage que l’épisode ne s’arrête pas plus sur la façon dont Joe gère toutes ces révélations concernant son fils ; même preuve à l’appui, il est assez impressionnant de le voir tout bonnement accepter sans chercher plus loin.

Enfin, entre Anna déterminée à nous détruire et à utiliser Tyler, et la résistance voulant l’éliminer, les manipulations et organisations vont dans tous les sens, et cela va entrainer Ryan et Erica dans des positions plutôt périlleuses. Il faut dire que Hobbes et Eli Cohn étaient faits l’un pour l’autre et que cette association ne peut que réjouir, poussant forcément la Fifth Column à sortir des chantiers pour oser et agir. Pourvu que cela se poursuive. Dans le cas d’Erica, cela n’est qu’une simple question de bon sens, le FBI ne pouvant décemment pas fermer les yeux sur tout ce qui pointe du doigt son comportement un peu trop louche – surtout depuis l’arrivée de Chris Bolling. Il y a différentes façons de traiter cette histoire, les plus prometteuses consistant principalement à changer un peu la donne, alors on peut espérer que c’est la direction qu’empruntera la série.

Dans cette lignée, le supérieur de Chad annonce des chiffres en baisse et décide de lui adjoindre une partenaire pour représenter l’opposition. Chad accepte, tout sourire, mais le fond de sa pensée est assez évident : elle risque d’y passer en continuant dans cette direction ! Anna ne peut bien évidemment pas liquider la nouvelle journaliste à peine arrivée dans la place.  Pour le coup, il va être intéressant de voir comment le personnage va s’intégrer dans la conjoncture, Chad n’étant quasiment que mascarade, mais c’est ce qui lui a sauvé la vie et a maintenu son statut.

Ainsi, cet épisode de V fournit  l’action qu’on aime y trouver, et des résistants qui sont actifs. On passe outre toute ce qui ne va pas (à ce stade, ce serait se répéter), la série bouscule un peu ses personnages, compliquant autant qu’elle peut leur tâche, et en somme, c’est clairement ce qui sert le mieux les intrigues.