Anna annonce au monde que les visiteurs envisagent de quitter la Terre suite à l’agression de sa fille. Erica tente de retrouver un scientifique que les V cherchent aussi.

À ce stade, beaucoup de protagonistes semblent jouer double jeu, ou en tout cas tentent de manipuler quelqu’un pour les apparences et leurs propres intérêts. Cela peut se révéler dangereux, car il faut le faire habilement. L’avantage est que nous sommes concentrés autour d’un petit groupe de personnages, et que cela participe assez bien à faire grimper la tension.

Enfin, je vous rassure, tout ceci ne concerne pas Tyler, toujours à côté de la plaque. En fait, c’est à se demander comment il fait. Il est un pion majeur sur l’échiquier qui est complètement aveugle. Cela ne l’aide pas, car il se comporte la plupart du temps comme un abruti et il est plus qu’agaçant. Mais peut-être que cela a un but, car le jour où il réalisera ce qui se passe, sa décision jouera un rôle majeur pour la suite des évènements.

En attendant ce jour, c’est sa petite amie, Lisa, qui s’affirme, penchant de plus en plus du côté de la Fifth Column et s’éloignant de sa mère. Mais, elle aussi dissimule bien ses intentions. Après tout, si Anna est capable de lui exploser les jambes, elle n’aura aucun problème à éliminer la princesse si elle découvre la vérité. Cet évènement participe clairement à pousser Lisa dans l’autre camp, et ses interactions avec Erica aident à justifier tout cela. À ses côtés, elle réalise sûrement quel est le véritable rôle d’une mère et le développement de sentiments humains creusent sans aucun doute possible le fossé invisible qui a vu le jour entre elle et Anna.

Cette dernière est sans conteste la reine de la manipulation et Chad va en faire les frais, étant mis à l’écart des évènements. À tel point qu’on se demande ce qu’il comprend réellement. Bien sûr, il cerne les intentions d’Anna, mais il aurait été plutôt inspiré de montrer qu’en plus de saisir à quel point elle l’utilisait, il réalisait au passage qu’il est assurément dispensable. Apparemment, Chad n’est pas décidé à aller dans une direction, étant à l’heure actuelle trop carriériste. Ce qui a ses avantages, car il ne peut pas lâcher le nom de son informateur comme cela. Contrairement à ce qu’il laisse sous-entendre, ce n’est pas une question d’éthique, mais une question de pouvoir. Il faudrait être stupide pour ne pas voir qu’il détient là une carte qu’Anna veut. En espérant qu’il se montre plus malin qu’il ne le fut par le passé.

Chad n’est d’ailleurs pas le seul à servir ses propres intérêts, car Hobbes semble faire de même, voulant récupérer les informations que les visiteurs ont sur lui. Pour le coup, difficile s’il dit la vérité à ses petits copains en clamant ne pas savoir ce qu’on les V sur lui. Sa rencontre avec Marcus ne va aucunement participer à lever une part du mystère, au contraire c’est le brouillard. Hobbes a surtout été présent pour incarner un véritable esprit de combat et de guerre qui manque à notre cellule. Peut-être, allons-nous découvrir comment il en est arrivé là.

Quoi qu’il en soit, les visiteurs s’installent de plus en plus sur Terre, et cela commence par prendre un contrôle encore plus important dans le FBI – Erica voyant le scientifique accusé à tort lui échapper pour cette raison. Tout ceci va pousser Evans à entrer pleinement dans la partie qui se joue, en acceptant d’utiliser les mêmes techniques qu’Anna. Il ne s’agit pas d’aller tabasser son fils (ce qui pourrait être drôle, on en convient), mais plutôt d’aligner mensonge sur mensonge pour tromper l’ennemi.

Enfin, si l’épisode en lui-même ne possède pas beaucoup d’action, le rythme reste maintenu par la mise en place d’une tension évidente entre pas mal de personnages, chacun tentant de gagner la bataille du moment. Nos résistants sont trop impuissants, mais l’histoire va à sa façon positionner Erica à une place avantageuse, Anna voyant en elle un atout pour faire tomber la Fifth Column. Nous avons là l’une des premières importantes erreurs d’Anna.