V - It's Only the Beginning (1.04)

Anna annonce une proposition qui pourrait révolutionner la médecine, mais Ryan se souvient d’un vieux projet qui semble avoir été remis à jour. Avec Erica, Jack et Georgie, ils vont alors tenter de mettre la main sur un scientifique alien.

Voilà, c’est terminé. Pour la suite, il va falloir attendre mars 2010. Une longue attente que l’on peut espérer utile pour les scénaristes. Ils ont des problèmes à régler et, par là, je parle bien entendu de toute la storyline autour de Tyler. Le fils d’Erica est une véritable catastrophe et s’il est trop tard pour engager un autre acteur, il ne l’est pas encore pour tenter de réduire sa participation et de le mettre au frigo, comme ce fut le cas pour le fils de Mike Donovan (qui avait également un interprète plutôt mauvais).

Passé ça, l’épisode va se concentrer sur la résistance et les nouveaux plans médicaux des visiteurs. La santé publique est un domaine plein d’opportunités quand on possède la technologie et le savoir des visiteurs. Les voilà donc à comploter pour pousser tout le monde vers leurs centres médicaux. On ne sait pas trop le but, mais il est clair que ce n’est pas pour le bien-être de l’humanité. Que peuvent-ils bien nous implanter sans que l’on s’en rende compte ?

Chad doit désormais se poser la question, car le voilà mis face à une grave décision. Seuls les visiteurs peuvent le soigner de la maladie qu’eux seuls peuvent détecter. Malin. Mais ce n’est probablement que le début. Il est difficile d’imaginer que le reporter ne finisse pas par mettre la main sur quelque chose de compromettant, car il n’a pas vraiment confiance dans les extra-terrestres. Il apparait assez clair qu’entre eux et lui, cela va être une relation plutôt paranoïaque qui va s’installer.

Mais on n’en est pas là pour le moment, l’épisode offrant plus de matière à la cinquième colonne qu’au journaliste. Les résistants infiltrés aux côtés d’Anna ont la vie dure et doivent apprendre à faire des sacrifices importants pour leur cause. Joshua va bien le comprendre. Que ce soit ce dernier ou Ryan, il est clair que leur rôle sera plus majeur que celui de Martin et ses comparses dans la série originale. D’ailleurs, le mystérieux John May sera probablement une des clés de la suite de la saison.

En attendant qu’eux se mettent en route, Erica et ses compagnons résistants vont gagner leur première bataille. Ils découvrent le plan d’Anna avec les vaccins et vont régler le problème avec de l’explosif. Tout ceci offre du suspens, de l’action et le plaisir de voir la résistance marquer ses premiers points. Malgré ça, il en ressort quelques éléments un peu fragiles, tout se passe presque trop facilement. Ils trouvent un gars, un bloc-notes et Ryan fait 2-3 trucs et c’est terminé. L’intérêt est clairement ailleurs et cette affaire ne fait que poser le contexte.

D’abord, le père Jack se voit bien étoffé. On lui offre un passé et des capacités qui surprennent tout le monde et qui le sortent du rôle du gentil prêtre un peu perdu. Ensuite, il est clair qu’à quatre, ils ne vont pas aller loin, mais le début est prometteur. Le fait est que si nous avons le noyau dur de cette résistance, l’approche adoptée par la série n’est pas aussi propice à aider au développement que l’était l’original. Pas de gens qui disparaissent, pas de délateurs qui ne veulent plus de leurs voisins, pas de village vidé du jour au lendemain, et une manipulation par les médias qui semblent à peine utilisée. Le climat paranoïaque est vraiment contenu et la caméra se concentre pratiquement uniquement sur nos personnages principaux, n’offrant pas de place à des éléments extérieurs qui pourraient enrichir la série. En gros, ça donne l’impression que personne ne s’intéresse à ce qui se passe, à par nos résistants.

On peut donc espérer que quand V va faire son retour elle se regardera moins le nombril et nous délivrera des intrigues plus ambitieuses. Le potentiel est là, je n’arrête pas de le dire pour le moment, mais j’ai des doutes sur son exploitation.

En tout cas, ce quatrième épisode est dans la veine du précédent, ce qui est encourageant. On ne peut pas vraiment savoir ce que la suite nous réserve, mais on peut escompter que les scénaristes aient écouté les critiques et vont effectuer quelques changements.

Retour en Mars, donc.