Les soldats d’Anna trouvent Val et la ramène sur le vaisseau alors qu’elle va bientôt donner naissance. Erica décide de passer à l’action quand elle est invitée sur le vaisseau mère pour un diner avec Anna et Lisa. Chad découvre la vérité.

Pour la fin de saison, V va se décider à faire passer à l’action nos résistants et cela va avoir des conséquences non négligeables. Après avoir pas mal joué sur le parti pris de ces protagonistes, il est temps de clairement affirmer la position de chacun. À l’exception d’un ou deux retournements, tout le monde se trouve dans le camp qu’il doit être, mais au moins, il y a une prise de position ferme. Il n’y a que le chantage dont est victime Hobbes qui reste assez obscure et qui rend difficile de savoir où il se place – ce qui est finalement aussi le cas pour Marcus, personnage dont l’absence de développement a permis au moins de lui faire conserver son ambigüité.

Il n’est pas trop surprenant de voir Val ressurgir et donner naissance en cette fin de saison. C’était sa fonction première et maintenant qu’elle est remplie, elle peut donc dégager. D’une certaine façon, je trouve cela extrêmement expéditif, et j’espère qu’il y aura des développements plus poussés sur les unions inter-espèces, car Val n’a clairement servi qu’à démontrer que c’était possible. Nous n’avons d’ailleurs pas le droit de voir le bébé, et cela est assez irritant. Cette volonté de nous dissimuler l’apparence des visiteurs devient lassante, tout particulièrement dans le cas présent. Cela joue clairement en défaveur de la série, qui joue sur un terrain trop lisse, comme si quelqu’un avait peur que montrer un peu de crasse, de vert et de peau non maquillée allaient avoir des conséquences néfastes. S’ils ne veulent pas le faire, qu’ils se donnent au moins la peine d’améliorer les SFX sur le vaisseau !

Nous y passons pas mal de temps dans ce final, qui va offrir à la Fifth Column l’occasion d’intervenir. L’alliance entre Erica et Joshua permet donc d’aboutir à une action concrète, qui va occasionner beaucoup de dégâts. Dans un registre moins important, les évènements vont permettre à Chad de réellement prendre conscience qu’il a été complètement manipulé (par ailleurs, il n’y a aucune sécurité sur ce vaisseau mère ?). La situation va aussi pousser Lisa à prendre parti et c’est sans surprise qu’elle choisira la Fifth Column au détriment de sa psychopathe de mère. Cette dernière va alors expérimenter ses premières émotions humaines – juste après avoir poussé Ryan à ne plus en avoir – et la satisfaction sur le visage de sa fille est sûrement ce qu’il y a de plus satisfaisant. L’émotion humaine, ce n’est pas que l’amour et ses variantes, c’est aussi beaucoup d’autres sensations et cela mérite bien d’être mis en avant.  Enfin, la destruction des soldats par Erica va entrainer une « vengeance » de la part d’Anna faisant virer le ciel au rouge. Qu’est ce que cela signifie ? Pas la moindre idée, si ce n’est que cela risque d’avoir un impact sur la perception des humains sur les visiteurs.

D’ailleurs, Father Jack va lui aussi complètement affirmer ses convictions, et d’une certaine façon, cela inaugure un avenir de prêcheur pour lui. Le fait que quelques paroissiens restent après son serment montre que les doutes envers les visiteurs doivent s’installer et promet alors la construction d’une véritable résistance (du moins, je l’espère).

Jack : Let « V » no longer stand for visitor. Let « V » stand for victory.

La première saison de V se termine donc sur un épisode qui place enfin les résistants en position de force et pose des bases intéressantes pour la suite de la série.