Van Helsing : Hécatombe vampirique

Dernièrement, SyFy s’essaie à peu près à tout. Il n’est donc pas étonnant qu’elle nous propose une série post-apocalyptique vampirique. Après tout, elle a déjà la version zombie. La différence est cependant que Van Helsing est née d’une étrange association, puisque c’est le dramaturge Neil LaBute qui en est le créateur.

Très librement adaptée du comic book éponyme, cette série nous introduit à Vanessa (Kelly Overton) qui est dans le coma depuis 3 ans. Quand elle se réveille, elle découvre que le monde a été envahi par des vampires. Rapidement, elle réalise qu’elle a le pouvoir de retransformer les buveurs de sang en humain.

Van Helsing débute ainsi en plein mystère. Qui et quoi est Vanessa ? Les réponses n’arriveront pas avant le season finale, mais la série ne se repose de toute façon pas là-dessus pour prendre forme. En fait, Neil LaBute est visiblement plus intéressé par l’aspect Survival de son show.

Vanessa se réveille au cœur d’un groupe de survivants et celui-ci s’étoffera, se décomposera et se reformera. Les morts seront nombreuses et cette première saison n’a dès lors pas peur de faire quelques sacrifices en court de route pour entretenir le danger de ce monde dans lequel l’humain est devenu une proie.

Divisée en deux parties distinctes, cette saison 1 de Van Helsing se focalisera avant tout sur les personnages, peu importe s’ils sont confinés dans des espaces restreints ou en fuite. Tout repose sur le fait que l’on veut qu’ils restent en vie et c’est bien là la force de la série.

Sa faiblesse est indéniablement ses moyens limités. Le budget des séries SyFy ne peut pas toujours être élevé et nous ne sommes pas ici devant un blockbuster. La photographie est souvent rudimentaire et certains membres du casting ne tiennent pas réellement la mesure.

Quand on est un amateur de longue date des productions de cette chaine, on a l’habitude de dépasser l’esthétique et d’apprécier la valeur des idées. Van Helsing ne se noie pas sous les concepts compliqués. Sa mythologie prendra d’ailleurs forme tardivement. Néanmoins, elle se montre intéressante dans l’exploration psychologique qu’elle propose. La survie n’est pas un thème très frais sur le petit écran, mais Neil LaBute apporte son style, son talent pour l’observation et dessine des portraits intéressants, offrant ainsi à Vanessa, mais également à ceux qui l’entourent de réelles motivations.

On apprend alors à connaitre les personnages et à apprécier ce qui les pousse à agir, positivement ou non. C’est véritablement ce qui fait la force de Van Helsing. Son potentiel réside donc dans l’humain, le vampire n’étant qu’un accessoire, celui qui alimente la peur et encourage les survivants vers des extrêmes qui dévoilent leur vraie nature.

Cela dit, cette première saison n’est pas un long drame psychologique. Certes, le rythme n’est pas toujours soutenu, mais le divertissement n’est pas laissé pour compte. Une fois que l’on a appris à connaitre les personnages, les rebondissements et l’action prennent progressivement le dessus. Il faut après tout faire bouger les choses pour entrainer le changement.

Van Helsing n’est d’ailleurs pas une série qui fait du surplace. Même si ses évolutions sont parfois discrètes, la situation et les personnages ont véritablement progressé en 13 épisodes et l’univers du show s’est étendu, dévoilant du potentiel pour la suite. Avant cela, le voyage a demandé une période d’acclimatation et, avec plus de moyens, de nombreux écueils auraient pu être évités, mais le résultat est bien meilleur que ce que le point de départ le laissait supposer.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link