Van Helsing : Une apocalypse vampirique bien ordinaire

Van Helsing Saison 1

Alors que Z Nation propose de nous entrainer dans un monde zombifié misant à fond sur le divertissement bourrin, on aurait pu penser que Syfy souhaitait simplement faire de même avec les vampires lorsqu’elle a décidé de mettre à l’antenne Van Helsing — qui n’a rien à voir avec le film du même nom.

Développé par Neil LaBute, le pilote de Van Helsing ne nous introduit pas à un monde post-apocalyptique vampirique explosif, loin de là. L’approche choisie est aussi sérieuse que restrictive en nous présentant cet univers comme si on regardait par le trou de la serrure. Cela prend plus ou moins la forme d’un huit clos sans pleinement en tirer parti.

L’action de Van Helsing se déroule principalement dans un immeuble qui se trouve aux mains de l’armée, avec Axel Miller qui en assure la sécurité. Sa mission était de protéger la doctoresse des lieux ainsi qu’une jeune femme endormie. Alors que la première a été transformée en vampire, la seconde va reprendre connaissance pour découvrir que le monde autour d’elle a changé.

Si le pilote de Van Helsing souhaitait se montrer quelque peu oppressant, il aurait alors fallu que celui-ci soit plus rythmé pour y arriver. S’appuyant fortement sur des éléments classiques tout en cherchant à cultiver son ambiance, l’ensemble ne parvient pas à décoller et s’enfonce à force d’aligner les platitudes. Personne ne sait quoi que ce soit et lorsque l’on est proche d’obtenir une information concrète, on vire dans le cryptique. À la différence des personnages peuplant cet univers, nous savons au moins qui est Vanessa (Kelly Overton – True Blood) de par le fait que son nom de famille est celui du titre de la série – et de son fameux illustre ancêtre tiré de Dracula.

De par son angle post-apocalyptique, Van Helsing tire plus du côté d’un film tel que Daybreakers, avec ses nuances de bleus et une action prenant place en 2019. En fait, on pourrait presque s’étonner que Syfy n’adapte pas tout simplement ce long-métrage, peut-être ayant préféré s’éloigner de cette approche après Dominion (surtout qu’on retrouve quelques éléments narratifs communs).

Quoi qu’il en soit, ce premier épisode n’est pas très engageant. Il est assez avare en informations et ne fournit pas réellement un aperçu de ce que la série compte délivrer. Il est évident que le groupe qui nous est présenté ne va pas passer la saison au même endroit, mais sans bien définir le rôle de Vanessa dans sa propre histoire, où doit-on aller ? On sait qu’il est question de sauver l’humanité, mais c’est assez abstrait comme concept au final. La présentation des pouvoirs de Vanessa dans le dernier arc offre les premières pistes, mais cela arrive tardivement (et on est loin d’avoir l’ébauche d’un plan).

Avec une héroïne qui reprend connaissance et se montre plus que perdue, le pilote de Van Helsing repose alors majoritairement sur les épaules d’Axel, incarné par Jonathan Scarfe (Perception). Une tâche loin d’être aisée vu qu’il est plus que limité dans ses mouvements, étant purement et simplement défini par sa volonté de respecter les ordres qu’on lui a fournis. Les autres personnages introduits au sein de ce pilote sont au mieux identifiables grâce à leur interprète. On ne s’étonnera pas trop que, sans ligne de dialogues, Christopher Heyerdahl (Sanctuary, Hell on Weels) sorte du lot. Reste qu’il n’y a donc pas grand-chose à se mettre sous la dent.

Au sein de son pilote, Van Helsing nous introduit à un monde vampirique qui se veut dangereux, mais plus que limité. Il est difficile de se plonger dans un univers qui se montre si restreint et qui peine alors même à exposer les éléments les plus familiers de sa formule pour poser les bases de son histoire.

Syfy a diffusé en preview le pilote de Van Helsing. La série commencera officiellement le 23 septembre.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link