Veronica Mars : Crash à Neptune (Saison 2)

Veronica Mars Saison 2

Après les évènements dramatiques de l’été passé – dont la capture du meurtrier de Lilly, le procès de Logan pour le meurtre d’un des amis bikers de Weevil et le retour de sa romance avec Duncan –, Veronica désire reprendre une vie normale. C’était sans compter sur un accident de bus scolaire qui va venir changer la donne.

Retour à Neptune pour 22 nouveaux épisodes de Veronica Mars. Lorsque l’on retrouve notre détective privé, les choses ont bien changé. Par désir de normalité, Veronica est maintenant serveuse, en couple avec Duncan et de nouveau membre de la clique des gens populaires. Que l’on se rassure, Veronica ne restera pas ennuyeuse longtemps. Un terrible accident de bus impliquant ses camarades de classe va vite venir relancer l’intérêt de la jeune fille pour les enquêtes longues et tortueuses.

C’est donc cette histoire de car scolaire tombé d’une falaise qui sert de fil rouge à la saison. Disons-le tout de suite, l’impact émotionnel de l’enquête est nettement moindre que l’an passé, avec le mystère de la mort de Lilly. C’est en outre avant tout de cette comparaison constante avec la saison précédente que la saison 2 va souffrir. Difficile de passer après le quasi-sans-faute de la saison 1, surtout lorsque l’on reprend une structure narrative aussi proche.

Pourtant, les scénaristes se sont donné beaucoup de mal pour brouiller les pistes et rendre l’investigation de Veronica aussi complexe et riche que possible. On appréciera d’ailleurs l’ambigüité quant à l’implication de l’héroïne dans l’affaire. Était-elle vraiment la cible de l’attaque ? Ou bien, est-ce son égo (de plus en plus enflé) qui la rend parano ? Au profit d’une évolution juste, les auteurs n’hésitent pas à rendre Veronica agaçante par moment, comme s’ils avaient conscience que l’omniprésence de la jeune fille finirait par leur jouer des tours. Mais, ils savent aussi la montrer vulnérable lorsque cela est nécessaire. Ainsi, au détour du fil rouge, Veronica en apprendra plus sur son viol au cours d’une soirée, un mystère qui hantait la série en filigrane depuis le début.

Dans l’enquête, les suspects sont nombreux et on apprécie que certains personnages qui, jusque-là, étaient restés au second plan prennent une importance nouvelle. Je pense en particulier aux frères Casablanca, Dick (Ryan Hansen) et “Beaver” (Kyle Gallner). Si le contraste entre le nigaud populaire et l’introverti reclus fonctionne bien, on retiendra surtout la belle-mère Kendall (Charisma Carpenter en forme), vénale à souhait.

Autre personnage marquant – mais pas forcément pour les bonnes raisons –, Jackie (Tessa Thompson) devient la nouvelle petite amie de Wallace dans un effort pour rendre ce dernier plus intéressant. Autant le jeune homme se fondait avec le papier peint l’an passé, autant la saison 2 le met en scène ad nauseam. Entre ses histoires de dopage, de père disparu, de romance adolescente, on ne sait plus où donner de la tête. Alors qu’il était sous-exploité, mais efficace en sidekick effacé de l’héroïne l’an passé (un peu à la manière de Holmes et Watson), son amitié avec Veronica est délaissée au profit d’un développement de personnage mal géré. En effet, plus il s’affirme en tant qu’individu, plus Wallace se montre antipathique et pleurnichard.

En tout cas, la meilleure idée de la saison 2 est de proposer non pas un seul fil rouge, comme l’an passé, mais deux. Ainsi, se mêle à l’enquête sur le crash de bus celle sur la mort de l’ami de Weevil. Cette dernière vient souvent s’insérer lorsque les scénaristes veulent délayer l’intrigue principale, mais c’est finalement cette énigme secondaire qui se révèle la plus intéressante. En effet, en opposant puis réunissant les personnages, a priori complètement opposés, de Weevil et Logan, la série réussit à approfondir l’un comme l’autre. Beau travail.

Dans tout cela, il reste encore un peu de place pour la vie sentimentale de l’héroïne. Le triangle amoureux formé par Veronica, Logan et Duncan est rapidement écarté, tout comme l’acteur Teddy Dunn (qui joue Duncan). Pour ce qui est de Veronica et Logan, les relations qu’ils entretiennent demeurent relativement fades, servant surtout de passades en attendant l’inévitable retour du couple phare, juste à temps pour le bal de promo.

En somme, cette saison 2 de Veronica Mars est un cran en dessous de la précédente, amorçant déjà le cloisonnement des personnages qui nuira tant à la saison 3. Si l’on retrouve les joutes verbales des Mars père et fille, on regrette que leur fréquence soit réduite au profit d’intrigues secondaires pas toujours inspirées. C’est dans cette relation que Veronica révèle le mieux sa dichotomie d’adolescente, entre vulnérabilité enfantine et maturité d’adulte. Le dernier épisode jouera d’ailleurs très bien avec le poids émotionnel qu’a le duo Mars, tant pour les protagonistes eux-mêmes que pour nous en tant que spectateurs. Il n’en fallait pas moins que ce final explosif pour que notre chère Veronica puisse s’en aller fouler les bancs de la fac l’esprit (presque) serein.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link