Vikings, Saison 3 : Les échecs du roi Ragnar

29 Avr 2015 à 10:28

Vikings, Saison 3 : Les échecs du roi Ragnar

La saison 3 de Vikings commence ce jeudi 21 avril sur Canal+ à partir de 21h00.

Désormais Roi, Ragnar Lothbrok pense à l’avenir de son peuple et décide alors à retourner dans le Wessex pour réclamer les terres qui lui sont dues. Cela le mettra sur la route pour mener de nouvelles conquêtes.

Après avoir passé 2 saisons à nous montrer comment le fermier Ragnar est devenu roi, Vikings adopte une approche inédite. Cette saison 3 ne nous parlera donc plus de l’ascension de son héros, mais bien de ses échecs. Le ton va ainsi graduellement changer, mais le sang continuera de couler.

Bien décidé à définir Ragnar à travers ses dilemmes religieux, Michael Hirst l’isole de ses proches quand cela est possible afin de le poser définitivement au croisement de différentes cultures. L’approche est indéniablement intéressante, mais la mise en œuvre deviendra de plus en plus déconcertante au fur et à mesure que les épisodes passeront. Cela sera d’autant plus visible dans la seconde moitié de la saison, alors que les Vikings repartent dans leurs conquêtes. Ils se retrouvent menés par leur Roi qui s’efface progressivement pour se transformer en un simple outil scénaristique et que les points de vue déconnectés les uns des autres se multiplient.

Cette troisième saison tient cependant la distance, mais cela est en grande partie dû aux succès de la seconde. Plus que la montée de Ragnar, elle avait su imposer solidement les positions occupées par son entourage et c’est ce qui permet à l’histoire de continuer à avancer à présent de façon presque naturelle. Si Lagertha est quelque peu utilisée de manière inutile, elle reste dès lors un des points forts de Vikings de par ce qu’elle représente et de l’influence qu’elle exerce sur les hommes de sa vie. Malheureusement, la route qu’elle suit sera sans cesse déviée par celle de Ragnar et le personnage se contente bien souvent de faire simplement acte de présence, parvenant toutefois à briller dans les scènes d’action, mais n’évoluant plus réellement.

Le constat est le même avec Rollo qui aura au moins le mérite d’être le seul à avoir atteint une réelle destination quand la saison se termine, là où les autres continuent d’errer dans le sillage de leur roi. C’est donc définitivement plus que Floki qui, pendant trop longtemps, semble obligé de rejouer des scènes de la saison passée.

Le souci est que Floki est lui aussi forcé à n’être qu’un outil scénaristique qui est irrémédiablement lié à Athelstan. Les deux hommes incarnent sans subtilité le dilemme religieux qui habite Ragnar et qui sera au bout du compte le véritable cœur de cette saison 3. C’est d’autant plus notable quand tous les camps faisant face aux Vikings ont des croyances diamétralement opposées aux leurs, au point que cela devient une caractéristique des personnages à laquelle ils sont réduits. Ragnar étant ainsi au milieu, ses amis et alliés ne savent plus comment le percevoir.

Cette saison 3 de Vikings a donc étendu son univers, mais perd de vue ses racines au point que le dépaysement est tout ce qui fait la différence. Le récit s’en retrouve décousu et même les scènes d’action ne permettent pas de renouer totalement avec l’essence du show. Cela dit, consacrer tout un épisode à un assaut fut une surprise agréable. On peut regretter que l’élan que cela redonne aux personnages se perde rapidement, nous menant à un season finale moribond qui s’appuie sur des faux-semblants pour tenter relancer une intrigue qui devenait anémique.

Avec cette troisième saison de Vikings, Michael Hirst nous a offert une période de transition qui n’a pas tenu la distance. Il se focalise sur ce qui viendra après, réduisant Ragnar à n’être qu’un élément de l’Histoire qu’il se prépare à raconter et non son centre, comme cela était le cas auparavant. Ses proches n’en tirent pas profit pour autant, contrairement à ses ennemis et alliés de circonstance — comme le Roi Ecbert — qui sont ceux qui intéressent clairement plus le scénariste au fur et à mesure que les épisodes passent.

L’ensemble reste bien souvent intrigant grâce à l’attachement aux personnages qui fut solidement développé par le passé, mais cela peine réellement à captiver d’un bout à l’autre. Le résultat final est irrégulier avec des moments d’excellence qui ne font que ponctuer des storylines qui manquent d’énergie et qui ne trouvent pas de conclusion. Après tout cela, on ne peut qu’espérer que la saison 4 de Vikings redresse la barre, car le terrain est désormais bien préparé pour cela.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link