Que reste-t-il de Vinyl quand la musique s’arrête ?

6 Juil 2017 à 12:30

Vinyl - Saison 1

Déjà publié en avril 2016, cet article sur Vinyl est aujourd’hui remis en avant à l’occasion du début de la diffusion de la série sur Canal+ ce 6 juillet 2017 à partir de 22h35.

Que pouvions-nous attendre d’une série nous entrainant dans les couloirs d’une maison de disques à New York dans les années 70 ? De la musique, naturellement. La bonne nouvelle donc est que Vinyl n’en manque pas. Entre les artistes enregistrés, en live ou les transitions et autres montages, la dernière création de Terence Winter produite par Martin Scorsese, Mick Jagger et Rich Cohen délivre du gros son.

Quand le volume redescend, puisque cela arrive à l’occasion, il se trouve qu’il y a des personnages et des histoires à raconter. Du moins, c’est en théorie le cas. Dans la pratique, cette première saison ne manque certainement pas de personnages, mais elle a moins d’histoires à raconter qu’il n’y parait.

Le premier problème que l’on rencontre quand on plonge dans l’univers d’American Century Records est que les scénaristes ont posé le décor et des figures notables, la réalisation met en avant qu’il y a de l’activité, mais Richie Finestra (Bobby Cannavale) est le seul à être plus qu’une note de bas de page.

Vinyl est véritablement l’histoire de Richie, ce quadragénaire sur le point de faire fortune qui décide de tout jeter par la fenêtre pour vivre son existence Rock’n’roll comme au bon vieux temps. Le souci est qu’il a vieilli, comme ceux qui l’entourent, et personne ne veut vraiment s’embarquer à ses côtés dans l’aventure. Lui-même se mettra assez rapidement à douter – du moins, quand il freine sur la cocaïne.

Le problème est alors qu’il est nécessaire de patienter une bonne demi-saison pour que le petit monde d’American Century Records commence à exister un minimum sans l’aide de Richie. Heureusement que toute cette musique rend l’ensemble assez agréable à suivre en attendant, même si l’intégration de figure historique rend parfois cela un peu étrange – la rencontre avec David Bowie était par ailleurs particulièrement opportuniste.

Ainsi, puisque l’on ne nous explique pas pourquoi nous devrions nous investir dans la vie des personnages secondaires, Richie fait la pluie et le beau temps. Ses névroses sont le réel carburant de Vinyl, ses désirs sont des challenges à surmonter, ses crimes provoquent la chute de ceux qui l’approchent.

Vinyl - Saison 1 - DVD - HBO
List Price: EUR 30,08
Price: EUR 17,99
You Save: EUR 12,09
Price Disclaimer

Richie parait bien partie pour tout brûler sur son passage et c’est dans les ruines que la série parvient à réellement se construire. Quand cette première saison arrive au terme de son dixième épisode, Vinyl ne ressemble déjà plus à ce qu’elle était au début. Sa figure centrale a rétréci, se trouvant maintenant à la même hauteur que ses amis, collègues et ennemis. Ses problèmes existentiels ne sont plus uniquement les siens, mais bien ceux de ce petit monde qui dépend de lui. Concrètement, American Century Records n’est plus une coquille vide.

Bien entendu, il n’y a rien de surprenant à ce qu’une série tâtonne avant de se trouver. Le problème de Vinyl est qu’elle nous vend dès le départ une maturité qu’elle n’avait pas, une détermination qui n’était qu’une illusion et des ambitions qui n’étaient finalement qu’un nuage de fumée. Il est dès lors regrettable que Terence Winter soit évincé du show au moment où il a fini par se l’approprier complètement. Difficile de ne pas penser qu’après la fin de Boardwalk Empire, le scénariste aurait probablement dû attendre un peu plus longtemps avant d’enchainer sur son nouveau projet qui n’était pas réellement le sien pour commencer.

En dépit de la superficialité parfois dérangeante, des personnages qui ne gagneront jamais en intérêt, de Richie qui n’était pas si intéressant que ça et d’une forme qui étouffe bien trop souvent le fond, Vinyl se laisse suivre sans déplaisir. Cette première saison était perfectible à beaucoup trop de niveaux, mais cela ne l’empêche pas de délivrer ponctuellement quelques morceaux brillants.

Et puis, la musique était vraiment bonne.

Quatre mois après avoir annoncé l’annulation, HBO a finalement changé d’avis. Il n’y aura pas de saison 2 de Vinyl.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link