Vixen saison 1

Avant Legends of Tomorrow, l’Arrowverse s’étendait dans le domaine de l’animation avec Vixen, une web série animée mise en ligne sur CW Seed, le service de streaming de la CW.

Vixen met donc en scène le personnage issu de l’univers DC qui a été créé par Gerry Conway et Bob Oksner. Elle était alors destinée à être la première super-héroine africaine à avoir sa propre série chez DC, mais qui a été annulée au cours du DC Implosion ayant eu lieu en 1978 – où de nombreux titres en cours ou prévus ont été stoppés.

Vixen nous introduit à Mari McCabe (Megalyn Echikunwoke) qui fait son retour à Detroit après être parti à la recherche d’informations sur ses parents biologiques. Lorsqu’elle est confrontée à deux agresseurs voulant lui dérober son collier – seule attache qu’elle possède à sa famille biologique –, Mari découvre que celui-ci possède des propriétés magiques qui pourrait bien la mener à apprendre la vérité sur qui elle est.

Les scénaristes de Vixen décident de se reposer sur l’éternelle quête identitaire pour poser les bases de l’histoire de Mari et, en un temps limité, faire d’elle la super-héroïne de Detroit.  Ce que CW a appelé une saison 1 comporte 6 épisodes d’une durée de 4 à 7 minutes – soit à l’arrivée un peu plus de 30 minutes et donc moins long qu’un épisode d’Arrow.

La série animée commence avec la jeune femme qui est poursuivie par Arrow (Stephen Amell) et le Flash (Grant Gustin), les deux hommes étant alors présents pour mieux asseoir la position de l’héroïne dans l’univers même si leur présence se révèle être plus que superficielle. On ne peut pas dire qu’ils vont aider Mari, loin de là, ils sont plus une diversion à un récit qui doit nous fournir les origines simplifiées du personnage en un temps record.

Grâce à son collier, Vixen peut reproduire le comportement d’un animal, un pouvoir qui est loin d’être visuel, mais qui est assez bien représenté et s’impose comme l’élément qui a dû demander le plus de travail. L’animation est particulièrement lisse et figée, avec un nombre de détails plus que limité. L’expression de choc-surprise d’Oliver est d’ailleurs étrangement drôle :

Arrow dans Vixen Saison 1

L’exécution est donc expéditive et cela se ressent même sur le doublage au sein duquel Neil Flynn (qui prête sa voix au père adoptif de Mari) parvient à se distinguer en étant celui qui injecte une dimension émotionnelle. Il est difficile d’en dire autant de Megalyn Echikunwoke, mais, de nouveau, le visage animé si inexpressif, n’aide certainement pas.

À l’arrivée, Vixen est à peine une collation, il n’y a pas de quoi sustenter un spectateur avec de si courts épisodes impliquant de nombreux raccourcis et aucun approfondissement. Mari McCabe est pourtant un personnage avec un potentiel indéniable et pourrait enrichir l’univers super-héroïque sur le petit écran de manière intéressante si on lui en donner un minimum les moyens.

Après cette saison 1 de Vixen (qui se situe aux environs des épisodes 315-316 d’Arrow), Mari est venu aider Oliver Queen à Star City dans l’épisode 4.15. La série animée a obtenu une saison 2 qui n’a pas encore de date de diffusion. Terminons par signaler que la super-héroine Vixen sera dans la saison 2 de Legends of Tomorrow, mais avec un petit twist.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire