La mort de trois étudiants en Égypte a pour conséquence de mettre la vie de Mrs. Frederic en danger. La « portée disparue » Warehouse 2 a en effet été réactivée et s’impose dans l’esprit de l’officielle gardienne des lieux, la poussant vers une mort certaine.

C’est bientôt la fin de la saison 2 pour Warehouse 13, et la série nous offre une fausse intrigue en deux parties. Ce que j’entends par là, c’est que ce n’est pas à proprement parler une véritable histoire en deux épisodes, vu qu’une grosse partie est résolue à la fin de ces 45 minutes. Pendant cette durée, des éléments sont mis en place pour le final de la saison.

Pour marquer le coup, l’équipe créatrice nous emmène en Égypte, à la découverte de la Warehouse 2, perdue depuis des années, et qui a été réactivée par inadvertance par trois étudiants. Enfin, ce n’est pas le total fruit du hasard, mais cela, c’est la révélation pour la fin de l’épisode.

En attendant, Pete se voit proposer par Kelly de venir emménager chez elle, une question à laquelle il va trouver la réponse grâce aux tests qu’il va affronter en Égypte. En effet, de passage à la Warehouse 13, Mrs. Frederic déraille, son cerveau devant accueillir les informations de la Warehouse 2, vu qu’elle est l’officielle gardienne des lieux. Seulement, elle ne peut pas supporter autant d’informations, et cela risque de la conduire à sa mort si personne ne déconnecte Warehouse 2.

Pete, Myka et Helena sont envoyés en Egypte pour y retrouver le spécialiste de cette époque, Benedict Valda, et s’aventurer dans l’ancienne Warehouse. Bien entendu, s’il suffisait de pénétrer dans les lieux, ce serait fort simple et ils ont trois épreuves, impliquant esprit, corps et âme à résoudre, avant de parvenir à leur tâche. Cela mettra d’ailleurs en avant les talents de Pete, qui va clairement s’imposer dans ces épreuves.

C’est d’ailleurs avec Lattimer que s’exprime la plus grande originalité de cette partie de l’histoire. Les épreuves maintiennent le suspense et le rythme, mais elles souffrent sans aucun doute d’une démarche un peu trop rôdé, empêchant les évènements de se montrer trop surprenant. Il faut dire aussi que pour rester connecté avec Warehouse 13, Mrs. Frederic vient nous fournir quelques dialogues en langues étrangères, nous révélant ce qui va arriver. Du « One must Die » au «  Two will lose their way », on est servi. Il n’est pas bien difficile de deviner ce qui va arriver et cela tend à diminuer l’impact du sacrifice fait par Valda, ou simplement à réellement fournir une force au danger.

À sa façon, le cliffhanger de fin d’épisode s’inscrit dans cette lignée. Il manque un peu d’impact, avant tout car il ne prend pas réellement au dépourvu.

Au final, cette première partie manque donc d’un peu d’ingéniosité dans sa mise en pratique, ne fournissant pas de twists prenant un peu par surprise. Malgré cela, l’épisode se montre efficace, avec suffisamment d’obstacles pour fournir un rythme et des enjeux aux protagonistes et laissant peu de place aux interrogations et aux doutes. L’orchestration manque de panache, mais reste à la hauteur.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire