Pete étant en repos forcé, Claudia accompagne Myka sur le terrain pour déterminer ce qui cause la combustion spontanée de membres d’une équipe de lutteur. Les deux femmes vont rencontrer H.G. Wells au cours de leur enquête.

Cette saison, Warehouse 13 s’exerce à donner une vie à ses personnages. Ou en tout cas, tente de les développer sous différents angles d’approches. Cela se révèle plus ou moins concluant. Ce n’est pas toujours très bien inséré dans l’épisode, ce n’est pas continuellement bien écrit, et il y a réellement des tâtonnements. Les intentions sont par contre louables. Il y a un réel effort de fait pour donner une véritable existence aux membres de la warehouse, au lieu de simplement faire l’impasse sur leur vie privée.

Ainsi, après les aventures de Pete dans le précédent épisode, celui-ci est bloqué à la warehouse pour rétablissement. Artie envoie ainsi Claudia avec Myka pour enquêter sur une équipe de lutteurs dont les membres sont victimes de combustion spontanée.

Comme souvent, l’épisode est donc scindé en deux : d’un côté, nous avons l’enquête, de l’autre ce qui se passe à la warehouse. Le duo cherchant l’artefact n’étant pas le même, l’histoire exploite cette nouvelle combinaison. Surtout, l’équipe créatrice en profite pour se pencher sur les possibilités d’avenir de Claudia, une thématique bien présente sous différentes formes dans cet épisode. Si la jeune femme ne sait au départ pas trop comment mener les interrogatoires, elle n’a pas non plus envie de mener toute sa carrière dans la warehouse, et envisage d’être un jour un réel agent de terrain. Pour travailler pour les services secrets, il lui faut un diplôme, et l’histoire sera ainsi développée pour la pousser dans cette direction.

Myka fait quant à elle son travail, si ce n’est que celui-ci va être compliqué par l’irruption de H.G. Wells (Jaime Murray). C’est donc le retour de celle qui s’annonçait en début de saison comme un ennemi. À sa première apparition, on peut alors penser qu’il y a plus dans For the Team que le pitch de base ne le laissait présager. Cela serait faire fausse route, car Wells révèle à Myka qu’elle veut prouver ses bonnes intentions. Il ne lui reste plus rien de sa vie passée, si ce n’est la warehouse. L’épisode réussit très bien à nous faire adhérer à ce retournement de situation. Seulement, le début de saison laissait supposer qu’elle avait un véritable plan. Difficile d’être totalement convaincu, ne serait-ce que pour une question de crédibilité vis-à-vis du personnage. À voir comment la suite nous exploite H.G. Wells, en espérant que tout ceci soit solide.

Pendant ce temps-là, à la warehouse, Artie doit supporter Pete, avant d’avoir un problème médical. Il se trouve que Warehouse a son propre médecin, le Dr. Vanessa Calder (Lindsay Wagner), et qu’Artie en pince pour elle. Qui mieux que Pete pour le pousser dans cette direction ? Enfin, cette histoire n’est pas des mieux orchestrée, surtout que c’est sans surprise que cela se terminera sur la table de la vétérinaire Kelly Hernandez (Paula Garcés). En fait, celle-ci gagne avant tout dans le parallèle fait entre les deux hommes, où Artie finit par, à son tour, pousser Pete vers la jeune femme, lui faisant comprendre qu’il y a plus dans la vie que le travail et qu’il ne devrait pas faire comme lui. L’idée n’est donc pas inintéressante, mais cette partie de l’histoire peine à s’affirmer et à trouver son rythme.

En définitive, For the Team est un épisode qui tente donc de jongler entre la formule de la série et les développements personnels de ses protagonistes. Le résultat n’est pas concluant de bout en bout, mais il en ressort de bonnes choses qui méritent d’être approfondies par la suite.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire