Wayward Pines : Une série jamais à court de surprises

Wayward Pines

Nous allons tous mourir ! Du moins, cela arrivera un jour et ce sera probablement de notre propre faute, puisque nous n’agissons pas assez vite – ou pas du tout – pour tenter de corriger nos erreurs. Le docteur David Pilcher a donc décidé de prendre les choses en main et a ainsi créé Wayward Pines. Mais qu’est-ce que Wayward Pines réellement ?

Dans cette mini-série adaptant les romans de Blake Crouch (il y en a trois), la vérité arrivera à mi-parcours. Cela dit, avant que l’agent secret Ethan Burke (Matt Dillon) découvre ce qu’on voulait lui cacher, il va tout faire pour retrouver sa liberté et sa famille.

L’intrigue débute donc quand il se réveille à Wayward Pines. Cette petite ville située dans l’Idaho est relativement générique en apparence. Ses habitants ne le sont pas, puisqu’ils sont tous des prisonniers et, s’ils n’obéissent pas aux règles, ils sont exécutés sur la place publique.

À bien des égards, Wayward Pines ressemble dans un premier temps à un remake à peine dissimulé de The Prisonner, le classique de Patrick McGoohan. Ethan Burke n’est pas un numéro et il n’est certainement pas non plus un homme libre. Cela dit, une fois qu’il s’arrête pour voir ce qui se passe autour de lui, il découvre que ce n’est pas la chose la plus dérangeante qui se trame.

Pleine de mystères dans un premier temps, cette mini-série ne perd pas de temps à se débarrasser de certains personnages encombrants pour faire progresser son histoire. Délivrant ainsi un récit paranoïaque, elle brouille les pistes, mais en ouvre toujours suffisamment pour que l’on reste intrigué.

Néanmoins, il est difficile de cerner de quoi on veut nous parler et la première moitié de Wayward Pines demande donc que l’on se contente de l’aspect mystérieux du show pour continuer à avancer. Heureusement, des éclaircissements arriveront sans trop tarder, puisque presque toutes les questions qu’Ethan se posait obtiennent des réponses dans l’épisode 5, illustrant par la même occasion les réelles ambitions de la série.

En dépit de cela, Wayward Pines a dans sa globalité un problème de consistance. Entre le début qui manque de substance, cette période presque didactique où tout est révélé et les retombées qui s’appuient toujours plus sur l’action au fur et à mesure que la fin approche, l’ensemble souffre d’un déséquilibre certain. En fait, si tout cela tient la route, c’est parce que la raison d’être de la ville la transforme en un observatoire du comportement humain.

Ethan Burke n’est qu’un électron libre qui vient semer le chaos et voir les autres habitants réagir à ce qu’il entreprend offre des options narratives intéressantes. Certaines sont bien exploitées, tandis que d’autres n’ont pas de place pour l’être, mais il est indéniable que la série propose au bout du compte des réflexions originales. C’est particulièrement le cas avec tout ce qui concerne l’idée selon laquelle la vraie bataille pour le futur se mène dans les écoles, non pas parce que l’éducation est importante, mais puisque c’est là que l’esprit humain peut être le mieux modelé. Afin de corriger nos erreurs, il est nécessaire de faire comprendre à la prochaine génération qu’il ne faut pas les reproduire.

La conclusion pessimiste de la série confirme que ce n’est pas une approche sans défaut. Néanmoins, le fait justement que Wayward Pines ait quelque chose à dire quand elle se termine prouve bien que, malgré ses irrégularités à plusieurs niveaux, elle a plus à offrir qu’un simple divertissement. Dans ce registre, elle tient finalement bien la route, aidée par la capacité des scénaristes à toujours aller de l’avant sans trop regarder ce qu’ils laissent derrière eux.

Globalement, Wayward Pines est indéniablement une mini-série qui dépasse les attentes que ses débuts modérément inspirés posaient. Elle explore des concepts intéressants et va au bout de ses idées sans jamais ennuyer. Avec quelques bonnes surprises qui s’ajoutent à cela, le résultat mérite que l’on y jette un coup d’œil rapide.

Pour rappel, FOX a envisagé une suite, mais décida que cela ne se ferait pas. La chaine ce cependant revenue sur sa décision. Une saison 2 de Wayward Pines a bien été officiellement commandée en décembre 2015 pour une diffusion durant l’été 2016 avec un nouveau showrunner.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires