Echo De Mille est un postier possédants une habilité extraordinaire, et des gens s’intéressent à lui.

La websérie est à la mode, et dans le cas d’Heroes, il semble que cela va se dérouler en 3 parties. C’est bien maigre, quand on voit que la première ne dure que que 3 min 27. Pas de quoi en faire tout un plat, donc.

Going postal est une expression anglaise, utilisé comme un verbe, et signifiant que l’on devient soudainement en colère, de façon incontrôlé, pouvant ainsi atteindre la violence. C’est issu d’une série d’incidents datant de 1986, où des travailleurs postiers USPS ont tué leurs manageurs, des collègues de travail, membres de la police ou du service public. Entre 1986 et 1997, on comptabilise plus de 40 morts et au moins 20 accidents dans la profession dû à l’énervement. C’est donc après tout cela que l’expression est entré dans le langage commun.

Pour ce chapter One, Heroes joue donc sur les mots. Le temps est court, et cela a un effet positif. Il y a un temps limité pour faire connaissance avec le protagoniste, forçant les scénaristes qui aiment trainer en longueur à aller directement à la case arrivée, sans passer par la case départ et toucher les 20 000 francs. D’un autre côté, la petite poursuite avec le chien aurait pu être dispensable, laissant alors la surprise du pouvoir à la première attaque, et offrant un léger mystère quand la Compagnie aborde le postier, car le spectateur n’aurait pas su de quoi il était question.

Get the Flash Player to see this content.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire