Weeds : l’aventure new-yorkaise (saison 7)

1 Nov 2011 à 8:26

Après avoir passé 3 ans en prison, Nancy est libérée et doit se réinsérer dans la société. Le processus est trop long pour elle qui veut récupérer Stevie. Andy, Shane, Silas et Doug reviennent aux États-Unis.

La sixième saison de Weeds nous avait laissés sur une conclusion qui offrait plusieurs possibilités. Celle qui fut choisie permet de mettre Esteban et le Mexique loin derrière Nancy et son clan. L’idée est de reprendre à zéro, que ce soit du point de vue familial ou professionnel.

Stevie, le dernier fils de Nancy, représente pour elle la chance de recommencer, sans reproduire les mêmes erreurs. Malheureusement, il vit chez Jill et, quand on sort de prison, on doit prouver que l’on est capable de fournir à un enfant tout ce dont il a besoin pour obtenir sa garde. C’est là l’enjeu principal de la saison, Nancy doit gagner le droit à une vie nouvelle. Pour commencer, elle se relance donc dans le trafic de drogues, car c’est sa façon de penser. Difficile d’avoir un raisonnement plus tordu que celui-là.

L’idée est de créer un climat dans lequel Nancy sera poussée à corriger ses erreurs. Dès lors, si Stevie est le grand prix, c’est avant tout Silas qu’elle se doit de reconquérir. La relation mère/fils sera ainsi au cœur de la saison, Shane se rajoutant également dans l’équation, et ce, de manière parfois inattendue.

Silas est en colère contre sa mère pour tout, que ce soit au sujet de la vie qu’elle lui a donné ou du mensonge sur l’identité de son père. C’est un ras-le-bol général qui le poussera à chercher à prouver qu’elle lui doit le respect à présent. À l’opposé, Shane tente d’attirer l’attention sur lui, tandis que Nancy veut qu’il se fasse une vie bien à lui, car il en a encore l’opportunité. L’ainé essaie d’obtenir l’autorisation de s’émanciper, alors que le second désire rester sous l’aile protectrice de sa mère.

Weeds n’a jamais été qu’une simple histoire de famille dysfonctionnelle, c’est également le véhicule de diverses critiques sur la société américaine. Le tout prend place à New York et la grande ville devient alors le théâtre parfait pour aborder des problèmes contemporains et, via Doug, pour s’attaquer au système économique défaillant qui ruine le pays de l’intérieur. La corruption n’a pas de limites quand le gouvernement offre sur un plateau en or le plus honteux des passe-droits. La métaphore avec des éléments qui sont au cœur de la crise économique actuelle n’est pas très difficile à décrypter, même si elle devient parfois trop absurde – Doug oblige – pour rester viable tout du long.

Au milieu de cette quête d’amour parental et autres critiques de la politique économique du pays, nous retrouvons un être perdu, Andy. Il voulait des choses simples, mais surtout, il désirait trouver sa place quelque part. Il va donc se chercher lui-même, regardant occasionnellement avec mépris l’homme qu’il est devenu, et avec regret celui qu’il n’est pas parvenu à être. Ironiquement, il n’aura pas vraiment sa place dans cette saison, même quand les scénaristes tenteront de renouer avec certains éléments du passé de la série.

D’ailleurs, dans ce sens, pour faire le point sur ses erreurs et obtenir l’opportunité de tout recommencer à zéro avec son fils, Nancy aura l’occasion d’être confrontée à certaines conséquences de ses agissements égoïstes. Cela les conduira, elle et ses fils, vers une voie sans issue et seul un deus ex machina parviendra à offrir à temps la conclusion d’une saison qui s’est légèrement égarée à trop vouloir en dire.

Cette aventure new-yorkaise a rencontré quelques difficultés à réellement exploiter ses thématiques, bien qu’au final, elle s’en sort convenablement sur la forme. Le show repose un peu trop souvent sur des raccourcis trop commodes, mais l’humour et le rythme qui sont uniques à Weeds sont toujours bien présents et surprennent régulièrement en prouvant que leur efficacité est encore bien réelle. Il est donc dommage que l’ensemble ne se révèle pas plus consistant d’un bout à l’autre.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link