Weeds – Bliss (6.04)

15 Sep 2010 à 19:54

Nancy trouve un accord avec le concierge ; Andy reçoit une promotion ; Silas découvre la fac ; Shane se fait passer pour le père de Stevie auprès d’un groupe de mères ; Doug est interrogé.

Alors que les premiers épisodes se centraient sur la famille Botwin au complet, Bliss va nous fournir des intrigues indépendantes pour chaque personnage, avec plus ou moins de succès.

Commençons par la matriarche. Shane lui fait remarquer qu’elle a une mauvaise influence sur Stevie parce qu’elle est un mauvais dealer. Bien sûr, c’est ce dernier point qui va faire réfléchir Nancy, la remise en question commençant toujours lorsque l’ego de madame est froissé. La mise en place de son trafic avec le concierge est un peu longue et pas vraiment passionnante. On retiendra surtout les scènes avec Linda Hamilton. Elles mettent en lumière un point très pertinent: Nancy a perdu l’habitude de traiter avec des femmes.

Après plusieurs saisons à battre des cils et porter des jupes ultra courtes, elle se retrouve à devoir, à nouveau, faire ses preuves pour avoir ce qu’elle veut. Cette saison est bel et bien orientée comme un retour aux sources pour la série. Weeds écorne toujours le politiquement correct avec un plaisir non dissimulé. Cette semaine, la fille de la famille hippie-écolo s’énerve lorsqu’elle doit continuellement s’arrêter pour faire le plein de bio-carburant. Pas facile tous les jours de surveiller son empreinte écologique!

Cet épisode est décidément celui des virages à 180°. Alors qu’il était inflexible, le chef d’Andy se laisse convaincre par ses talents culinaires et le promeut. Le seul moment mémorable est celui de la « machine à fessées ». Du grand n’importe quoi, qui fonctionne surtout grâce à Justin Kirk et Peter Stormare, dont l’association comique est pour l’instant trop peu exploitée.

Dans la même veine, mais en moins réussi, nous avons Silas à la fac, ou plutôt Silas faisant semblant d’aller à la fac. C’est la partie la plus faible de l’épisode, mais c’est toujours le cas lorsque l’ainé de la fratrie se retrouve seul. Les dialogues sous-entendent assez lourdement qu’il pourrait être gay, cette perspective est toujours plus enthousiasmante que de le voir jouer au frisbee ! Son frère, lui, va au parc. Si sa rencontre avec des femmes aux foyers en manque de romanesque fait sourire au début, ce n’est pas assez poussé pour devenir réellement intéressant. Le fait que Shane se voit comme « père »/protecteur de son petit frère est, néanmoins, intriguant.

Enfin, Bliss marque le retour de Doug et donc de l’hilarant Kevin Nealon ! Son association avec les tueurs mexicains est très bien trouvée et offre les scènes les plus drôles de l’épisode. L’interrogatoire, le jeu des 20 questions, la scène de la déchetterie : tout fonctionne.

Un épisode inégal, donc, la faute à des intrigues trop cloisonnées et à l’intérêt très variable.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link