Weeds – Object Impermanence (7.06)

3 Août 2011 à 19:18

Nancy et Silas demandent à Heylia de les fournir en marijuana. Andy cherche de l’argent pour monter sa propre affaire, et Shane prend des cours de criminologie appliquée.

Weeds poursuit sur son vent nostalgique avec le retour de deux personnages emblématiques: Dean et surtout Heylia. La présence de cette dernière avait servi de cliffhanger la semaine dernière, et elle ne déçoit pas. C’est bien simple, elle est la star de l’épisode et sa participation est exploitée au maximum.

L’ouverture de Object Impermanence donne le ton : Heylia n’a rien perdu de sa hargne, pour notre plus grand plaisir. Nous qui croyions ne plus revoir, celle qui a le don pour remettre Nancy à sa place… La relation entre les deux femmes reprend là où on l’avait laissée et il est bon de voir que leur conflit est toujours aussi vivace. En un instant, chacune sait percevoir les failles de l’autre et les lui renvoyer en pleine figure, qu’il s’agisse de la solitude de l’une ou de la vie ratée de l’autre.

Si Heylia fait tout le sel de cet épisode, la trame de la saison n’en est pas pour autant mise au placard. Si on avait encore un doute, cette année est celle de la relation NancySilas. Elle arrive ici à un nouveau point de rupture, puisque Silas la confronte au sujet – jusque-là éludé – de sa paternité. Le parallèle avec Heylia et Conrad (malheureusement toujours absent) est des plus justes. On peut aussi rapprocher Heylia de Silas, dans la mesure où leur relation conflictuelle avec Nancy ne les empêche pas de faire affaire ensemble. Un moyen comme un autre de ne jamais totalement couper les ponts.

A côté de cela – et c’est le drame de cette saison 7 –, c’est plutôt pauvre. Ce n’est pas le pire que la série nous ait offert, mais c’est tout de même bien en dessous de ce qu’on peut attendre. Après une saison 6 avec la famille au complet en permanence, Weeds gère mal son retour à des intrigues fragmentées. Victime principale : Andy. Après sa romance éclair, le voilà qui se lance dans le commerce de vélos. Comme son entretien avec les associés de Doug, c’est pénible et pas franchement drôle. Même la vidéo promotionnelle, qui aurait dû devenir un moment culte, tombe bizarrement à côté.

Shane s’en sort légèrement mieux avec son cours de criminologie. Espérons que la mise en place de ce magasin/couverture rapprochera la famille, et améliorera donc le niveau des intrigues secondaires.

Object Impermanence marche surtout car il convoque deux grandes forces comiques de la série: Heylia et Dean. Les scènes de fond sont également toujours aussi solides, tant dans l’écriture que l’interprétation. Malgré cela, la série accuse des problèmes d’équilibre au niveau des intrigues mineures, ainsi que dans son ton (la fin mielleuse était-elle ironique ?). Heureusement, quand la série divague, on peut compter sur elle pour vite se reprendre (cf. l’interruption par Martin Short).

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link