Weeds – Playing with Fire (7.07)

10 Août 2011 à 21:33

Nancy profite de la partie de baseball de sa boîte pour relancer son commerce de marijuana. Pendant ce temps, Silas cherche à engager des messagers pour distribuer son produit.

Le retour triomphant d’Heylia la semaine dernière ne suffisait pas à cacher les failles de cette saison un poil bancale. Une fois celle-ci partie, les défauts ressortent au grand jour. Alors que l’on est déjà à la mi-saison, Weeds est dans le creux de la vague. En se concentrant sur le business (re)naissant de Nancy, cet épisode n’inspire pas grand-chose à part de l’ennui. Il faut se rendre à l’évidence, Weeds accuse un coup de mou. Les intrigues sont là, mais on a pourtant toujours l’impression que cette saison manque d’une ligne directrice. Les pistes intéressantes, comme le cas de Stevie, ne sont qu’effleurées, voire carrément absentes.

La série retombe dans des travers qu’elle avait déjà connus en saisons 3 et 5, à savoir qu’elle devient plan-plan. La routine se fait pesante, et le résultat est sans saveur. Alors, bien sûr, Andy reconnaît que Nancy tourne en rond, mais être méta ne fait pas tout. Que la mère Botwin se remette à dealer n’est pas un problème en soi, ce fut même l’occasion d’un retour aux sources très plaisant. Il faut pourtant croire que le charme nostalgique des épisodes précédents ne fait plus effet. À la place, c’est l’impression de redite qui prime. Même Mary-Louise Parker en tenue de sport n’y fait rien, c’est dire!

Les scénaristes, eux-mêmes, semblent sans inspiration avec ce match de baseball. Les one-liners qui auraient pu sublimer cette intrigue déjà vue tant de fois sont absents. Ainsi, on regarde passivement Nancy faire encore et toujours les mêmes choses : dealer, séduire un homme riche et se mettre dans des situations à risque. Après Esteban et les cartels mexicains, les cols blancs de Wall Street font un peu terne.

Ce maudit match de baseball n’est pas le seul responsable de ce très fade Playing With Fire. Comme d’habitude, l’intrigue individuelle de Silas est ennuyeuse à mourir, voire incongrue. Il faut qu’il soit raccroché, d’une façon ou d’une autre, à sa mère pour être intéressant. Faut-il y voir une métaphore de leur relation, où Silas ne serait au meilleur de son potentiel qu’auprès de Nanc‘?

Shane, lui, continue son spin-off The Shield light. Difficile de voir où son stage dans la police va le mener. Pour l’instant, c’est sympathique, mais très dispensable. On aurait préféré voir le magasin de vélo/couverture mieux exploité, surtout qu’Andy est bien mal loti cette saison. Patience, patience…

En conclusion, Weeds n’est pas au mieux de sa forme. L’épisode met en place certains axes pour la fin de saison, mais il le fait de façon contrainte et maladroite. Diantre, ils ont oublié d’être drôles ! Heureusement, les twists finaux réveillent l’intérêt. Espérons que la série va pousser un coup d’accélérateur et ne pas s’enfoncer dans une routine exaspérante.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link