Weeds – Synthetics (7.08)

18 Août 2011 à 0:21

L’ancienne compagne de cellule de Nancy débarque et complique les choses entre celle-ci et son fournisseur. Silas et Andy sont en désaccord sur la façon d’exploiter le magasin, et le stage de Shane lui apporte des leçons surprenantes.

Il suffit que l’on se mette à douter d’elle pour que Weeds retrouve le sourire (et nous aussi par la même occasion). À l’image du final (ambiance grand foutoir inextricable garantie), Synthetics joue sur les formules qui marchent.

Ainsi, et comme en début de saison, l’épisode fait la part belle à Nancy. On laisse de côté les réflexions sur son statut de mère, car il faut bien dire que celles-ci avaient atteint une impasse. À l’inverse, les scénaristes lui concoctent une nouvelle intrigue romantico-criminelle, comme ils savent si bien les faire.

Il fallait bien la sortie de prison de Zoya pour pimenter le duo Nancy/Dimitri. On ne sombre heureusement pas dans de la provoc racoleuse. La mise en scène joue habilement sur le point de vue de Dimitri/le spectateur, observant les ébats des ex-prisonnières tel un voyeur. Nancy en fantasme masculin ce n’est pas nouveau, elle en a toujours joué. Mais ici, elle franchit un autre cap en détournant un autre fantasme, largement exploité par les médias : la bisexualité féminine. Comme à son habitude, notre héroïne occupe une position plus qu’ambiguë, puisqu’elle est à la fois objet et sujet. Elle « sacrifie » toujours de sa personne, pour mieux obtenir ce qu’elle désire (ici, le sac de beuh). D’un point de vue féministe, Weeds a encore beaucoup à dire sur la situation de la femme à notre époque.

En parallèle, Andy est toujours mécontent de son statut de couverture, et l’on est toujours mécontent du rôle attribué à Justin Kirk cette année. Ce n’est pas beaucoup mieux pour Shane, qui en revient toujours à ses problèmes de paternel. Et l’angle du stagiaire dans la police n’est pas particulièrement pertinent non plus. On se réconfortera de cette savoureuse réplique: « Where the fuck are you from, kid? – The suburbs. » Silas, lui, se découvre des ennemis et un nouvel intérêt romantique (Michelle Trachtenberg) : rien de bien folichon, donc.

Venons-en donc à ce fameux final. Ce type de conclusion est un classique de la série et fait toujours son petit effet. La musique joue d’ailleurs très bien son rôle. Malheureusement, ce qui aurait dû être une apothéose, reste en deçà de ce à quoi Weeds nous avait habitués. Cela a beau être bien orchestré, des petits détails tels que l’attitude où carrément la présence des personnages manque de naturel et vient entacher le visionnage. Le joyeux bordel aurait dû arriver de façon organique. Au lieu de ça, on sent un peu trop la patte des scénaristes. Dommage, mais plus un pour l’effort.

En conclusion, malgré quelques points noirs persistants, Weeds est sur la bonne voie. Comment Nancy va-t-elle se tirer de ce pétrin ?

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link