Weeds

Weeds 8x07 Unfreeze Weeds   Unfreeze (8.07)

Lundi 13 août 2012 à 12:14 | 1 commentaire | | | |

Weeds – Unfreeze (8.07)

 Weeds   Unfreeze (8.07) Weeds   Unfreeze (8.07)par .

Nancy et Silas commencent leur nouveau travail et découvrent rapidement qu’ils vont devoir apprendre à s’adapter pour survivre. Andy trouve également un job pour subvenir au besoin de sa famille. Shane reçoit son diplôme.

Dans Weeds, la route de la légalité n’est pas la plus facile à parcourir, tout particulièrement quand on marche à la frontière de la criminalité. Nancy voulait peut-être entrer dans le droit chemin, sa motivation n’est pas pour autant la plus forte qui soit – et ses méthodes ne traduisent clairement pas une quelconque volonté de changement.

publicite

Il faut croire que les scénaristes ne sont pas vraiment décidés à tenter de mettre le Botwin du bon côté de la loi. Ce n’est pas surprenant, mais ils ne semblent même pas vouloir faire semblant d’essayer. Difficile de vendre une idée à laquelle on ne croit pas.

Donc, Nancy se voit expliquer les limites légales de son métier par un docteur des plus conciliant. Le but est clairement de nous montrer qu’elle ne peut pas vraiment fuir sa destinée, à moins qu’il soit question de mettre en avant le problème posé par les corporations pharmaceutiques. Certainement un peu des deux, mais, à ce niveau de la série, c’est surtout le chemin parcouru par Nancy qui est l’intérêt premier et, dans le cas présent, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Le souci est surtout qu’elle est inconsistante dans ce qu’elle veut et ses actes laissent plus perplexe qu’autre chose. Elle cherche la légitimité ou non ? Quelqu’un devra prendre une décision à ce sujet à un moment ou un autre, et pas que pour elle.

Certes, Silas trouve le moyen de pratiquer son métier légalement, mais ça semble voué à l’échec, tandis que son frère est enfin diplômé de l’école de police et son mentor l’entraine directement là où ça sent la corruption.

Heureusement, Andy s’engage sur une voie encourageante – pour son avenir. Quand il a pris conscience de ce que le bébé de Jill signifiait pour lui, contrairement aux autres membres de la famille, il est resté sur la route qu’il a découverte pour finalement faire quelque chose de lui-même. C’est plutôt payant et ça fait plaisir de voir que le personnage se développe dans le bon sens – comprendre qu’il ne se contente pas de retourner ramper derrière Nancy, pour changer.

Enfin, il y a Doug. Une fois de plus, la loi le rattrape. Sa dernière magouille lui explose en plein visage et, malheureusement, il est difficile d’être surpris. Cette farce n’était à la base qu’un subterfuge pour essayer de faire croire que le personnage n’était pas encore en bout de course, on ne pouvait pas espérer que ça tourne bien. L’ironie de cette saison est que, dans un sens ou dans l’autre, légales ou non, les mascarades ne tiennent plus sur la distance.

Unfreeze confirme donc ce que le précédent épisode introduisait : de la confusion. Les protagonistes tentent d’être – figurativement parlant – à deux endroits en même temps, ce qui n’aide pas à imposer une direction à cette saison à mi-parcours. D’ici peu, la conclusion se profilera à l’horizon. En attendant, il apparait clair que l’on doit gagner du temps avant que des décisions importantes soient prises. Cela ne donne qu’un épisode en demi-teinte qui est sauvé par ses dialogues.

Partager cet article

publicite
  • TheVinzVincent

    8×07

    Première déception pour ma part. Jusque là, la saison délivrait des épisodes frais et agréables, pas toujours exceptionnels mais avec une étincelle qui les rendait vraiment corrects à tous les points de vue – à l’image, comme je l’ai dit depuis le début, de la saison 1. Malheureusement, cette semaine, la sauce ne prend qu’à moitié et la légèreté de l’ensemble ne suffit plus. On s’ennuie avec Shane qui a une storyline affligeante (tout juste sauvée par la mère de sa copine, délicieusement antipathique), avec Doug qui n’est pas aussi drôle que d’habitude, et même avec Andy qui, malgré une bonne idée de départ, peine quand même à nous convaincre.
    Reste Nancy, qui offre comme souvent les meilleurs moments de l’épisode mais qui elle aussi ne convainc pas totalement.
    On a peut-être la scène des muffins à se mettre sous la dent et l’étrange scène finale à apprécier, mais l’ensemble est poussif et peu inspiré.
    C’est donc la première fois que je mettrai une note en-dessous de 8, j’irais même jusqu’à mettre 6.5 parce que j’ai l’impression de n’avoir rien vu en 30 minutes, et rien retenu.
    Allez, ce n’est pas si grave, la saison était vraiment très bien jusqu’ici. Rendez-vous la semaine prochaine.

59 queries. 0,520 seconds.