Neal et Peter infiltrent une entreprise suite au meurtre du responsable du service recherche de la boite. Mozzie doit travailler avec Diana pour faire progresser l’enquête autour de la mort de Kate.

Il ne reste plus qu’un épisode avant que la série s’absente, pour ne revenir qu’en janvier 2011. Jusque-là, ce fait ne m’avait pas trop frappée, mais Company Man se charge de me le rappeler en mettant clairement en place une situation qui devrait si tout va bien fournir du matériel pour faire évoluer l’enquête autour de la mort de Kate.

Avant d’en arriver à cet aspect-là, l’épisode envoie Peter Burke faire de l’infiltration pour résoudre le meurtre d’un chercheur. S’il est rejoint dans l’entreprise un peu plus tard par Neal pour l’épauler, l’originalité vient bien du fait que ce n’est pas l’arnaqueur, mais l’agent du FBI qui se retrouve dans la position où tous les luxes sont permis. C’est ainsi l’occasion de se pencher sur les choix de vie de Peter, qui aurait pu devenir millionnaire au lieu d’agent du FBI. Mais ce choix de carrière est aussi responsable de sa rencontre avec Elizabeth, et il n’échangerait ce bonheur là contre aucun bon café au monde ! Si finalement, c’est un peu le seul angle d’approche de l’épisode pour notre homme, il n’est quand même pas déplaisant d’avoir le droit à un peu plus de Peter, surtout que sa place au sein de l’enquête le permet d’être plus mis en avant. Neal parvient aussi à tirer son épingle du jeu, mais c’est surtout vers la fin que les choses vont prendre forme pour lui, et finalement pour sa relation avec Burke.

Encore une fois, avant d’en venir à cela, il faut faire un petit détour du côté de Mozzie, obligé de travailler avec Diana pour que les deux combinent leurs informations autour de la mort de Kate. Ce duo ne sera tout simplement pas trop exploité. En fait, il est évident que c’est un prétexte pour que Neal apprenne qui a à la music box.

Si ce n’est que la vie de Peter va être mise en péril, poussant avant tout Neal à sauver celui qui est aujourd’hui plus comme un ami que comme un patron. Bien entendu la relation FBI/arnaqueur ne disparaitra jamais totalement, mais elle se dote d’une autre forme, et la panique de Neal face à la possibilité de la mort de Peter – tout en ayant l’écho de celui de Kate planant sur tout l’épisode – illustre la force de leur lien. Cela se trouve on ne peut plus confirmé quand il faut jouer cartes sur table pour la music box. « No more secrets. » C’est difficile à complètement envisager à ce stade, mais si cela est vraiment mis en pratique, ce sera clairement l’un des points mettant en valeur l’évolution de leur relation que cet épisode a su très bien exploiter.

En définitive, Company Man nous prépare avec succès pour le summer finale.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire