White Collar - Hard Sell (1.08)

Neal fait de l’infiltration afin de piéger des courtiers corrompus de Wall Street. Pensant que Peter l’a trahi à propos de Kate, il décide d’exploiter la situation pour le confronter, menaçant leur partenariat.

Jeff Eastin avait conclu la première partie de saison sur un cliffhanger opposant Kate et Peter, laissant alors supposer que l’agent du FBI était celui qui détenait la petite amie de Neal. Une hypothèse que l’on pouvait par nous même remettre en cause sans trop de difficulté, et que par ailleurs, Caffrey refuse.

Notre arnaqueur va devoir alors découvrir si oui ou non Peter est bien celui qui se cache derrière toute cette mascarade, tout en continuant son travail au FBI. Une histoire de courtiers corrompus se met en place, avec le bureau fédéral décidé à faire plonger ce groupe d’escrocs responsable de la ruine de bons Américains n’ayant rien demandé à personne.

Neal devient donc temporairement courtier, et sans trop de surprises, il maitrise. Ce qui lui permet bien rapidement de faire connaissance avec l’homme à la tête du groupe, incarné par Jonathan Tucker. Ce dernier a quelques problèmes avec son associé, et le FBI va exploiter cette situation.

Au fond, si cette intrigue est prédominante, l’histoire autour de Kate se retrouve imbriquée dedans, les réactions de Neal vis-à-vis de Peter en étant dépendantes. Ainsi, Caffrey pousse l’agent du FBI à se retrouver en infiltration et va aller jusqu’à mettre en danger leur association. Mais, force est aussi de reconnaître que Neal a quand même grande difficulté à mettre Peter dans le rôle du méchant. C’est sûrement l’un des points les mieux écrits de l’épisode, qui met définitivement à plat la relation qui s’est développée entre les deux hommes, ayant officiellement dépassé le stade professionnel.

L’histoire semble donc avoir été quelque peu bâtie pour affirmer la confiance qui les lie. Que ce soit à travers l’honnêteté de Peter lui révélant ce qui s’est passé avec Kate ou Neal doutant de la culpabilité de Burke et mettant à la fin sa vie entre ses mains, tout est fait pour qu’aucun doute ne puisse être possible.

Pour le coup, il faudra attendre la fin pour connaître le possible rôle de Kate dans cette histoire, et encore, rien n’est  définitif. Si Peter pense donc que la jeune femme sert avant tout ses intérêts, Neal n’est bien entendu pas complètement convaincu. À ce stade, il est plus facile d’adhérer à la première idée, surtout que cela colle assez bien aux évènements passés. Enfin, pour le moment, nous sommes encore dans le flou à son sujet, alors que l’on tente de nous expliciter de façon un peu bancale la place de Garrett Fowler dans cette affaire.

Quoi qu’il en soit, cela met clairement en place les enjeux pour cette seconde partie de saison, avec Kate réclamant une boite musicale que Neal a soi-disant en sa possession. Ce dernier va donc devoir retrouver l’objet pour obtenir le fin mot de l’histoire.

White Collar revient donc avec un épisode d’assez bonne facture, pêchant un peu du côté des explications, mais cela a le mérite de faire avancer la situation. En bout de route, Hard Sell sert surtout là pour mettre en avant la relation entre Neal et Peter, ce qu’il réussit parfaitement.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire