L’arrestation d’une voleuse de bijoux conduit Peter et Neal à enquêter sur une arnaque d’extorsion menée contre des parents d’enfants adoptifs.

White Collar n’est clairement pas au meilleur de sa forme, avec cet épisode qui se penche sur une extorsion menée contre des parents d’enfants adoptifs.

Peter et Neal sont donc sur une affaire de malversation, qui est orchestrée par un homme prenant de l’argent à des parents ayant adopté des enfants. Cette enquête possède quelques bonnes petites choses, comme le fait qu’elle donne un rôle plus important à Diana et Jones. Les deux se font passer pour un couple, et si ce n’est pas ce qu’il y a de plus étoffé, ils sont bien impliqués dans le travail. Il y a une raison valable à cela, car Neal est distrait par autre chose.

Enfin quoi qu’il en soit, ce n’est pas pour cela que l’histoire réussie à intéresser. C’est peut-être dû au fait que je n’ai pas réellement eu l’impression que Neal se sentait concerné par ce qui se passait justement, ou tout simplement, car elle parait être là pour occuper le temps et que ce qui se déroule à côté était clairement le but premier de cet épisode. Enfin, l’histoire ne m’a pas accrochée et arrivée à la partie de poker, je n’attendais plus que la conclusion, qui va mettre du temps à venir.

En parallèle à cette histoire, Mozzie va récupérer l’enveloppe de l’enregistrement de l’avion dans l’appartement de Sara Ellis. Celle-ci est donc déjà de retour, sachant que quelqu’un est entré par effraction chez elle et elle est persuadée que c’est Neal.

Sara Ellis est un personnage destiné à rester quelque temps dans la série (Hilarie Burton participe à 6 épisodes, si mes souvenirs sont bons), et cet épisode est là pour nous l’intégrer sur la durée. Seul problème, c’est mal fait. L’histoire a dû mal à crédibiliser ses actions. Cela n’est pas du tout en désaccord avec sa personnalité et son énervement est légitime. C’est plus sur le plan de la mise en scène qu’on en pâtit. Pour compenser, l’alchimie avec Neal est toujours bien présente, et cela pourra sûrement donner le jour à de bonnes scènes dans la suite. Il est juste dommage que personne n’a trouvé meilleure excuse pour qu’elle se retrouve plus impliquée dans l’enquête autour de la mort de Kate.

À l’arrivée, cet épisode n’est pas très bien maitrisé, mais il y a quelque chose qu’il a mieux fait que ces précédents – et dont je n’ai pas parlé, car cela m’agaçait -, c’est la scène sur fond vert de Tiffani Thiessen ! Si j’aime la voir, c’était particulièrement moche, exception faite de cette fois-ci, où ce n’est pas trop mal.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire