Neal et Alex organisent le vol de la boite à musique se trouvant dans le Consulat italien. Peter fait appel à une connaissance pour l’aider à piéger Fowler.

C’est la fin de la première saison de White Collar, et il est alors temps de mettre la main sur cette fameuse Music Box, et régler d’une certaine façon toute l’intrigue bâti autour de Kate. En tout cas, une partie, car beaucoup de questions vont rester sans réponse en bout de route.

Avant d’en arriver là, Neal fait équipe avec Alex pour voler la boite à musique. Peter n’est pas stupide et sait ce qui se trame, mais il va avoir ses propres problèmes à régler, et ne peut empêcher l’inévitable.

Ainsi, la perspective de retrouver Kate se fait tangible, avec toujours la petite voix de l’entourage de Neal signifiant que la jeune femme n’est pas ce qu’elle est. La saison 2 nous révèlera peut-être les sombres secrets de l’amour de Neal. Il ne peut pas y avoir tant de suspicions – tout particulièrement venant de Peter qui connaît quand même la demoiselle en question – sans raison valable.

Le plan de Neal va créer des soucis à Peter, et, par extension à Elizabeth – le point sensible de notre agent du FBI. Fowler fait ce qu’il faut pour mettre Burke sur la touche, mais celui-ci, même sans badge, n’est pas sans ressource. L’occasion alors de retrouver l’agente Diana Lancing, un personnage qui m’avait beaucoup séduite dans le pilote, mais qui fut par la suite remplacé par l’agente Lauren Cruz. J’ai beau avoir de la sympathie pour Natalie Moralez, cette dernière ayant été absente pendant une bonne partie de la saison, sans compter une certaine inutilité – Jones faisant tout le travail -, revoir Diana fait plaisir, savoir qu’elle sera là pour la saison prochaine encore plus.

Enfin, pour Peter Burke, elle revient à New York (elle travaille au bureau de Washington D.C.), et va l’aider à mener sa petite enquête sur Fowler. Cela ne va pas déboucher sur quelque chose de totalement concret, car sur la fin, on recentre tout autour du duo Neal/Peter et de l’importance de leur relation. L’agent du FBI est le seul qui pourrait empêcher Caffrey de s’envoler avec sa bien-aimée, et pour cette raison, l’arnaqueur va fuir la personne qui a clairement eu le plus d’impact sur sa vie.

Kate est visible du regard, dans un avion, et Neal est prêt à la rejoindre … Cela, c’est juste avant le drame, celui qui conclut la saison de façon explosive, posant finalement un certain nombre de questions (Kate aura été un mystère jusqu’au bout de cette première saison). Il était somme tout assez prévisible que Neal n’allait pas quitter NY, mais la fin apporte avec elle aussi un nouveau but à Caffrey, qui risque d’alimenter la saison prochaine.

En attendant, la saison 1 de White Collar se termine avec un épisode à l’image des débuts de la série et des progrès qu’elle a faits tout du long. Malgré des défauts encore visible – Out of the Box est loin d’être exempts de défauts scénaristiques, le petit tour d’Alex en étant un – la série s’est suffisamment affirmée pour donner réellement envie de la retrouver pour une seconde saison.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire