Un vol de routine se transforme en tentative de meurtre quand Neal, se faisant passer pour quelqu’un d’autre, réalise qu’il a été engagé pour tuer l’enquêtrice d’assurances.

White Collar décide d’utiliser un peu le passé de Neal, en faisant mêler Sara Ellis (Hilarie Burton), enquêtrice d’assurances, dans les affaires quotidiennes de l’arnaqueur et du FBI. Les deux hommes sont donc familiers avec la jeune femme, qui a essayé de coincer Neal pour le vol d’un tableau qui va d’ailleurs continuellement revenir sur la table. De cela, il y aura une bonne blague, avec Caffrey lui offrant une copie de cettedite peinture.

Quoi qu’il en soit, Sara va prendre une place majeure dans l’intrigue, quand il se révèle qu’elle est personnellement visée. Quelqu’un veut l’éliminer et pour découvrir pourquoi, elle va devoir se faire passer pour morte. Elle sera ainsi complètement intégrée à l’enquête, prenant ses quartiers au FBI. Le personnage gagne ainsi rapidement en consistance, malgré quelques redondances.

La personnalité de Sara est un peu trop classique (femme forte capable de remettre Neal à sa place, et à l’égo légèrement trop important, mais qui a aussi ses faiblesses, c’est un cliché de ce genre de séries), mais elle aura ses moments. Il y a de la répétition dans ses interactions avec Neal, et même si l’évolution de leur relation au sein même de l’épisode est prévisible, cela reste bien mené. Par contre, j’avoue avoir été gênée par le fait qu’elle prend une place considérable dans l’enquête, ce qui n’est pas un problème en soi, si ce n’est que Jones et Diana ont des rôles de faire-valoir. Je suis toujours embêtée par le triste constat qui est que l’équipe créatrice réussit à intégrer un nouveau personnage, mais est toujours incapable de donner un peu plus que des broutilles à faire à deux récurrents.

Le seul qui réussit à être pleinement intégré, c’est Mozzie, même s’il faut utiliser son amour du vin comme excuse pour justifier sa présence. De plus, il trouve une réelle fonction dans la poursuite de l’enquête autour de la mort de Kate. Le voir avec Neal mettre son nez dans les pièces restantes de l’avion, c’est plutôt bien amené. Ces éléments sont bien plus convaincants quand ils ne sont pas insérés simplement en début et fin d’épisodes.

Caffrey envoyant d’ailleurs des renseignements chez Sara, mais se trouvant dans l’incapacité de récupérer l’enveloppe, la scène finale nous ouvre ainsi une porte pour la suite et pour le retour de la jeune femme.