Will & Grace : 11 ans plus tard, mais toujours autant de rires (9.01)

Le 18 mai 2006, après 8 saisons et 194 épisodes, Will & Grace s’acheva devant 18 millions d’américains. Dans ce double épisode intitulé sobrement, The Finale, Will et Grace ne se parlent plus. De nombreux flashforwards nous montrent leurs évolutions, éloignés l’un de l’autre, avant qu’ils ne se retrouvent 20 ans après alors que leurs enfants rentrent a l’université.

En s’achevant ainsi, David Kohan et Max Mutchnick scellent le destin de leurs personnages et mettent un point final à Will & Grace. Enfin c’est ce que l’on pensait jusqu’à ce que NBC annonce la commande d’une saison 9 (et 10) plus de 11 ans après l’arrêt de la sitcom.

Dès lors, The Finale devient une épine dans le pied des deux créateurs qui décident de la retirer dès les premiers instants du revival. Dans une scène de jeu de devinettes, Grace, Will et Jack s’aperçoivent que Karen semble perdue dans ses pensées. Cette dernière leur avoue avoir rêvé d’eux, ils étaient mariés et avaient des enfants. Grace et Will rigolent et annoncent être divorcés et sans progéniture, ce qui rassure Karen qui lâche un ironique « Qui a envie de vous voir élever des enfants ? ».

Le sujet est clos, le générique apparaît et l’on retrouve la série telle qu’on l’a toujours connue, ou presque. Ce season premiere est fidèle à l’ADN du show. Les personnages semblent n’être jamais partis et l’alchimie entre le casting est intacte. Certains gags nous ramènent directement à l’âge d’or de la série, que cela soit quand Karen tripote allégrement la poitrine de Grace ou lorsque Jack nous raconte les péripéties de ses 11 dernières années.

Pourtant, on sent de la part de David Kohan et Max Mutchnick une réelle envie d’ancrer leur série dans l’ère moderne. Notamment au travers des dialogues bourrés de référence à la pop culture actuelle de Shonda Rhimes à Grindr en passant par Anderson Cooper.

Étonnamment, pour son retour Will & Grace s’attardent sur un sujet peu évoqué dans les 8 premières saisons du show, la politique. En effet, Grace se voit proposer par Karen, très amie avec les Trump, de redécorer le bureau ovale alors que Will flirte avec un membre du Congrès aux antipodes de ses convictions de démocrate. Deux situations permettant aux scénaristes de railler allégrement l’administration Trump et son slogan « Make America Great Again » transformé en « Make America Gay Again ». Mais au-delà du propos politique, ce qui est moqué avant tout c’est l’hypocrisie des CSP+ new-yorkaises toujours dans l’autosatisfaction.

Au final, ce premier épisode nous réintroduit avec efficacité à l’univers de Will & Grace. Entre un attachement à ce qui faisait les spécificités de la série et une réelle envie de modernisation, David Kohan et Max Mutchnick semblent être sur la bonne voie pour faire de ce revival une franche réussite.

Tags : Will & Grace moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link