Wolf Hall : dans l’ombre des Tudors (pilote)

Wolf Hall, épisode 1

Marié à Catherine d’Aragon depuis 20 ans et toujours sans héritier, le roi tente d’obtenir depuis deux ans l’annulation de son mariage. Le Cardinal et Lord Chancelier Wosley, chargé de mener à bien cette tâche, perd tout crédit auprès du roi et tombe en disgrâce. À ses côtes, Thomas Cromwell reste fidèle à l’homme qu’il sert sans se préoccuper de sa réputation…

Ceci est l’histoire d’un succès. Tout d’abord littéraire avec une trilogie encore incomplète qui aura valu à Hilary Mantel plusieurs récompenses, dont deux Man Booker Prize (un pour chaque livre donc). Il découlera alors une première adaptation au théâtre en 2013. L’étape suivante était naturellement le portage sur le petit écran, scénarisé par Peter Straughan.

C’est surtout l’histoire d’une réussite comme on n’en fait plus aujourd’hui – à l’image aussi de sa chute. C’est celle de Thomas Cromwell, nait dans un milieu modeste, fils d’un forgeron violent qui va devenir le principal ministre du roi Henri VIII et l’un des principaux acteurs de la réforme anglaise.

Pour cela, il occupe une place de choix dans les livres d’histoires bien qu’il est souvent dans l’ombre du roi qu’il servait. Wolf Hall nous entraine alors à une époque historique dont on connait les grandes lignes, ne serait-ce que par ce que les films et séries ont bien voulu en dire. En France, le règne de ce roi anglais est sans aucun doute plus connu grâce à The Tudors.

Habituellement, les projecteurs sont généralement tournés vers Henri VIII et ses épouses, ce qui permet dès le départ à Wolf Hall de se distinguer en proposant d’explorer cette période à travers l’histoire de Cromwell. Cette approche nous tient initialement éloignés de la cour, alors même que l’ombre du pouvoir flotte tout autour des personnages. Serviteur du Lord Chancelier Wosley, Cromwell possède une terrible réputation, soutenue par des origines plus que modestes et un don certain pour se montrer supérieur. Il a de bonnes raisons de l’être, l’interprétation de Mark Rylance nous introduisant à un homme particulièrement intelligent, un mari et père de famille attentionné, un loyal employé qui impose, par sa dévotion et la force de ses convictions, le respect et qui irrite certains de ses interlocuteurs.

Le jeu de son interprète est primordial au sein d’un premier épisode qui opte pour une construction non linéaire dans le but de nous révéler exactement comment Thomas Cromwell s’est retrouvé auprès de Wosley et par là même sur la route qui le mènera à sa position de pouvoir auprès du roi. Cependant, si certains flashbacks s’insèrent avec fluidité, d’autres tendant à rendre le récit plus confus qu’il ne l’est vraiment, surtout que les principaux personnages de ce récit sont introduits tardivement. Dans la peau du roi, Damian Lewis (aka Brody de Homeland) fait peu, mais, et pourtant plus que suffisant pour faire forte impression. Le Henri VIII de Wolf Hall promet d’être plus que mémorable, à l’image de sa Anne Boleyn, interprétée par Claire Foy. Malgré quelques problèmes de rythme, principalement dans la première partie, l’ensemble possède une véritable intensité émotionnelle ainsi que des notes d’humour plus que bienvenues.

Wolf Hall promet donc une plongée dans les coulisses du pouvoir à une époque charnière de l’Angleterre. Si la réalisation de Peter Kosminsky veut exploiter l’ambiance de ses sombres couloirs, il ne s’agit pas tant de redonner vie à cette période, mais définitivement de se pencher de façon moderne sur les figures de ce temps. Ce premier épisode met en place avec beaucoup d’efficacité les premiers éléments d’une histoire qui est sans aucun doute fascinante et qui a tout ce qu’il faut pour captiver.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link