Cendrillon : Lily James se rend au bal de Disney

28 Août 2015 à 14:32

Cendrillon (Cinderella - 2015)

Les contes de fées revus par Walt Disney occupent une place importante dans la culture populaire jusqu’à être les versions les plus connues de récits qui comportent de nombreuses variantes et interprétations. Le studio s’est en tout cas attelé ces dernières années à explorer ses succès passés pour délivrer de nouvelles histoires, tout en continuant à étendre son univers féerique en y ajoutant de nouvelles princesses.

Alors que Once Upon a Time joue autant la carte de la référence que de l’appropriation, le film Maléfique avec Angelina Jolie a quant à lui offert une relecture de La Belle au bois dormant en la racontant d’un autre point de vue (et avec quelques twists narratifs). Avec plus ou moins de succès, Disney va au-delà de la simple notion de bien et de mal pour décortiquer ce qui fait un héros et un vilain et ce qui mène à une fin heureuse.

Cette évolution est cependant absente de Cendrillon qui se contente de délivrer une version live du dessin animé de 1950, avec quelques développements en plus pour rallonger la longueur du long-métrage. Autant dire que cela n’a pas du être un défi pour le scénariste Chris Weitz qui évite avec un soin particulier d’explorer une seule des thématiques qui est soulevée par le récit. Que ce soit le problème des classes sociales au deuil de son héroïne l’entrainant (peut-être) vers la folie en passant par la place de la femme et les responsabilités du leader avec le prince (Richard Madden), tout est survolé avec une belle désinvolture.

Lily James (Downton Abbey) endosse alors le rôle de la future princesse qui commence le film en tant qu’Ella, enfant unique et couvert d’amour par ses parents. Ils vivent une vie épanouie dans la campagne et dépourvue de toutes épreuves jusqu’à ce que la tragédie frappe et que la mère d’Ella soit emportée par la maladie. Avant de succomber, cette dernière (jouée par Hayley Atwell) délivre à sa fille la leçon qui définira son existence et le film : « Have courage and be kind. »

Ella s’accroche à ses mots avec une force étonnante sans pour autant chercher à les interpréter. Elle peut alors se faire dépouiller progressivement de tout ce qui lui revenait et la définissait pour devenir Cendrillon sous la supervision de Lady Tremaine, sa belle-mère. Malgré quelques indications sur le passé de cette dernière et une volonté de vouloir expliquer son comportement, le film refuse de consacrer au personnage le temps nécessaire pour le complexifier — ce qui aurait servi Cendrillon en même temps. Cate Blanchett offre cependant un relief inattendu à Lady Tremaine, imposant sa présence dès que la caméra est sur elle et éclipsant tous ceux qui l’entourent par sa froideur et ses manigances pour obtenir ce qu’elle veut.

Dans un tel contexte, Cendrillon se veut avant tout un spectacle visuel très coloré et pailleté. Après Thor, Kenneth Branagh s’impose définitivement comme un réalisateur qui s’épanouit à donner corps à des univers imaginaires pour émerveiller et divertir. Le bal se veut alors la pièce maitresse, ce qui n’empêchera pas Branagh de transformer plus d’une scène en une pure chorégraphie dansante.

Cette version de Cendrillon ne cherche pas à moderniser le récit et son héroïne, mais à relater dans un habillage différent l’histoire qui tenait tant à cœur à Walt Disney et qui s’inscrivait dans un contexte social particulier. Loin des années 50, des changements vestimentaires de l’époque et des temps difficiles d’après-guerre, cette Cendrillon existe pour évader. En se refusant à injecter des éléments plus modernes, elle se voit dépouiller de toute forme de personnalité.

Cendrillon est disponible en DVD et Blu-ray depuis le 26 août.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link