Virtuality

27 Juin 2009 à 12:30

Virtuality

À bord du Phaeton, l’équipage du capitaine Pike est sur le point de prendre une décision qui pourrait définir l’avenir de l’humanité. La mission d’exploration initiale est devenue cruciale quand le climat de la Terre s’est dégradé commençant à la rendre difficilement habitable.

À l’origine, Virtuality était un petit projet qui vécut de longues années pour finir par trouver l’appui indispensable pour être produit grâce au succès de Battlestar Galactica. Ainsi, Ron Moore s’associe à Michael Taylor et lui apporte le crédit nécessaire pour donner à la série son possible coup d’envoi. Rejoint par Peter Berg à la réalisation et par un casting impressionnant, Virtuality est devenu un Pilot dont l’avenir est resté incertain. Il y a quelques semaines, l’équipe des effets spéciaux doit finir le travail, car la FOX a décidé de le diffuser sous la forme d’un téléfilm. Une suite, pour le moment, il n’en est pas question, mais on ne sait jamais.

Virtuality raconte donc l’aventure de l’équipage du Phaeton. Alors que le pitch de base donnait l’impression que cela serait The Holodeck : The Series, la réalité virtuelle tarde à trouver son rôle, à cause de l’introduction d’une conjoncture plus intéressante qui se sert de la téléréalité comme source de doutes pour les personnages.

L’idée est que la mission est également une émission à la Big Brother, mais que, malgré l’importance et les risques du voyage, personne ne sait si la production dit la vérité. On a l’habitude de voir les codes du Reality Show utilisés pour être mieux critiqués, ici, ce n’est pas le cas, car le concept est un outil narratif autant qu’un artifice pour la réalisation. Peu de place pour la critique.

Quoi qu’il en soit, nous allons faire connaissance avec une équipe assez « standard », comprendre qui est composée de façon à ce qu’un large panel d’individus différents puisse avoir sa place. À la télévision, les personnalités de chacun sont catégorisées, en voici un échantillon. Ce n’est pas du neuf dans le monde de la SF, on n’est donc pas trop dépaysé et on trouve vite nos marques.

Tous ont un rôle à jouer sur le vaisseau et même si on ne le cerne pas toujours très bien, on ne tarde pas à découvrir dans chaque protagoniste une petite zone d’ombre qui intrigue suffisamment pour que l’on s’intéresse. Ce n’est pas pour ça que c’est fait avec délicatesse, certaines sous-intrigues frôlent le soapesque, mais cela disparaitra quand on avancera dans l’histoire.

C’est là que l’on intègre la réalité virtuelle, comme étant le twist qui apporte une différence. Au départ, cela apparait comme étant un gadget fait pour gagner du temps en nous présentant des informations sur les personnages. Il y a un bug, un homme qui sort de nulle part et qui tue virtuellement le capitaine, pour commencer, puis les autres. Ce détail deviendra vite récurrent, mais tardera à avoir une signification. Quoi qu’il en soit, l’évènement pivot de ce « Pilot » va en dépendre, car le moment où le capitaine décide qu’il est temps de passer à l’étape suivante semble aboutir de ses meurtres virtuels. Comme un effet thérapeutique ponctuel, mais cela ne sera pas le cas et l’histoire prendra une tournure un peu plus glauque pour s’enfoncer dans une direction plus sombre, mais également plus captivante, avant de nous lâcher sur un twist final à tendance paranoïaque qui frustrera plus d’un spectateur.

Car oui, après avoir vu cette heure et demie de métrage, on ne peut que se dire que la FOX tenait là du bon, du très bon même, de quoi consoler les adeptes de SF en deuil de BSG et The Sarah Connor Chronicles. En tout cas, Virtuality se révèle bien supérieur à la moyenne des dernières nouveautés de la chaine et c’est certainement ça qui désole le plus.

Certes, il y a des défauts et quelques facilités qui entachent un peu le démarrage, mais l’intrigue et les personnages possèdent d’indéniables qualités et un très gros potentiel.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link