Time After Time envoie H.G. Wells et Jack L’éventreur dans le futur

16 Juil 2016 à 16:00

Time After Time

Si le Star Trek IV: The Voyage Home de Leonard Nimoy nous a appris quelque chose, en plus du fait qu’il fallait stopper le massacre des baleines de l’extinction pour nous sauver nous-mêmes, c’est que San Francisco est une ville accueillante pour les voyageurs temporels. Elle est ensoleillée et elle possède une architecture variée et mémorable pour les touristes venant d’une autre époque.

En tout cas, les membres de l’équipage de l’U.S.S. Enterprise n’étaient pas les premiers hommes d’un autre temps à visiter la ville. Quelques années plus tôt, Herbert George Wells (Malcolm McDowell) et Jack L’Éventreur (David Warner) s’y sont également arrêtés grâce à une machine conçue par le célèbre auteur qui leur a permis s’envoler vers le futur.

Time After Time (ou C’était demain en français) laissera par contre les baleines de San Francisco tranquille et nous offrira à la place un commentaire sur la violence qui règne dans ce monde « moderne ». Bien entendu, la ville étant à l’époque marquée par les agissements du tueur du Zodiaque, c’était l’endroit adapté pour aborder le sujet.

Reprenons cependant au début. Bientôt adaptée en séries TV par Kevin Williamson (The Following) pour ABC, cette histoire débute comme le livre « La Machine à explorer le temps », H.G. Wells (Malcolm McDowell) invite ses amis pour leur dévoiler sa machine à voyager dans le temps. C’est là que la police intervient, pourchassant le tristement célèbre Jack L’Éventreur jusqu’à la porte d’Herbert qui découvre alors qu’un de ses amis n’est autre que le mystérieux tueur. Une fois seul, il réalise que Jack a utilisé sa création pour s’enfuir et est probablement quelque part dans le temps à tuer des prostituées. Il part donc à sa poursuite.

Comme pratiquement toutes les histoires de voyages temporels, Time After Time suit des règles précises, mais qui ont surtout un rapport avec l’aspect technique. Pour le reste, peu importe. Effet papillon ou non, Wells et Jack ne voient pas 1979 pour autre chose qu’un décor où ils peuvent confronter leurs idéologies opposées. Jack prône la violence comme étant ce qui définit l’homme, alors que Herbert est un idéaliste qui imagine un futur utopique où la paix et l’amour règne :

Quoi qu’il en soit, le cinéma des années 70 pouvait nous offrir des effets spéciaux légèrement difficiles à regarder, mais on avait pour compenser le droit à des films engagés dont la structure narrative était par moment vraiment étonnante. Time After Time se révèle être ainsi un drôle d’oiseau qui oscille entre plusieurs genres, allant de la grande aventure rocambolesque à la romance en passant par le thriller policier. Le mélange est parfois aussi déconcertant que la performance que livrait Mary Steenburgen qui trouve le moyen de nous parler de féminisme au milieu de tout ça.

En tout cas, c’est un film qui ne manque pas de charme – en grande partie grâce à Malcolm McDowell – et qui a des choses à raconter, en plus d’offrir un divertissement qui tient encore la mesure aujourd’hui. Connaitre l’œuvre de Wells est cependant un petit plus pour apprécier les clins d’œil qui montrent bien que Time After Time assumait ses excentricités et son point de départ quelque peu farfelu. Il sera intéressant de voir comment la série parviendra à moderniser tout cela, mais surtout à étendre l’histoire pour la faire durer sur plusieurs saisons.

Tags : Cinéma Time After Time moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link