Il était une fois… Les contes de fées sont une source d’inspiration inépuisable pour de nombreux auteurs qui les revisitent, les modernisent et les interprètent à leur manière.

Le genre a par ailleurs connu un nouvel essor il y a quelques années de cela, donnant le jour à de nouvelles productions mettant en scènes les personnages classiques de contes.

De Blanche Neige à son prince charmant en passant par les aventures de Sinbad ou encore les contes de Grimm, la série TV s’est révélé être un format permettant de faire de nombreuses choses. Entre une approche comique, des histoires sombres et le sens de l’aventure, voici 17 séries télévisées inspirées par des contes :

Once Upon a Time (ABC, 2011-…) et son spin-off à Wonderland (2013)

Maintenant à sa sixième saison, Once Upon a Time est une série ABC nous entrainant à l’origine dans un univers où les personnages de contes de fées sont réels, mais ils ont été privés de leur fin heureuse, à cause d’une malédiction lancée par la Méchante Sorcière. Le show s’est développé pour offrir une interprétation personnelle de ces figures littéraires classiques. Avec une histoire qui a donc évolué, chaque nouvelle saison est maintenant un moyen d’explorer sur un nombre d’épisodes bien définis une histoire particulière, avec toujours du danger et de la magie. (Voir sur Amazon)

La série a par ailleurs donné le jour au spin-off Once Upon a Time in Wonderland (annulée au bout d’une saison) au sein duquel on suivait Alice (Sophie Lowe) au pays des Merveilles à la recherche de son âme sœur, Cyrus le génie (Peter Gadiot) avec l’aide du Valet de Coeur (Michael Socha).

Once Upon a Time Renaissance
List Price: EUR 7,00
Price: EUR 7,00
Price Disclaimer

Grimm (NBC, 2011-2017)

Lancée sur NBC la même année que Once Upon a Time, Grimm se déroule dans un monde où les créatures des contes de Grimm sont réelles. Nick est un policier à Portland qui le découvre en même temps qu’il apprend qu’il descend d’une lignée de gardiens en charge de protéger l’humanité et d’éliminer les créatures. Le show exploite avant tout la noirceur de l’univers des contes, en jouant sur les deux visages dont se dotent les êtres qui peuplent les épisodes. À noter que certains épisodes sont inspirés par d’autres sources que Grimm. (Voir sur Amazon)

Beauty and The Beast (CBS, 1987-1990)

Fin des années 1980, Ron Koslow donne le jour à une version moderne du conte La Belle et la Bête. L’action prend place à New York, avec Linda Hamilton dans la peau de Catherine, une avocate qui rencontre Vincent (Ron Perlman), mi-homme mi-lion, qui appartient à une communauté utopique souterraine. Beauty and The Beast mélange enquête de la semaine et romance – la relation entre Catherine et Vincent étant au cœur de l’histoire. Cette dernière aura par ailleurs (vaguement) inspiré la série du même nom avec Kristin Kreuk et Jay Ryan qui est diffusée sur The CW. (Voir sur Amazon)

Le Dixième Royaume (NBC, 2000)

Signée Simon Moore, la mini-série The 10th Kingdom raconte les aventures de Virginia et de son père qui sont transportés grâce à un miroir magique dans le monde parallèle des contes de fées. 200 ans se sont écoulés depuis les contes et le duo est donc confronté à l’après Happily Ever After. Composée de 5 épisodes, The 10th Kingdom revisite multiples contes, se joue habilement des codes du genre autant qu’elle les utilise pour développer son histoire et offrir de l’aventure, de l’humour et de la romance. (Voir sur Amazon)

Fairy Tales (BBC One, 2008)

Fairy Tales est une anthologie britannique qui a été développée sur le modèle de ShakespeaRe-Told et The Canterbury Tales, avec les contes traditionnels placés dans un environnement moderne. Elle est composée de 4 histoires, chacune revisitant un conte particulier : Rapunzel, Cinderella, The Empress’s New Clothes et Billy Goat. L’ensemble est de qualité variable, Cinderella avec James Nesbitt et Maxine Peake, étant l’épisode le plus sympathique de l’ensemble.

Mini-série Syfy : Tin Man (2007), Alice (2009), Neverland (2011)

Le réalisateur-scénariste Nick Willing est plus ou moins spécialisé dans l’adaptation de contes pour Syfy. Il travaillera en tout cas sur trois miniséries Syfy qui ont revisité chacune un classique différent. Tout a donc commencé avec une vision Steampunk du Magicien d’Oz (dont il est réalisateur), avec Tin Man. Ce sera avec une approche similaire qu’il développera Alice – de bien meilleure qualité. Il écrira aussi Neverland, mais changera ce coup-ci d’approche. Au lieu de revisiter l’histoire de Peter Pan, il va délivrer une préquelle.  À noter qu’il avait déjà réalisé un téléfilm Alice in Wonderland (avec Whoopi Goldberg). (Tin Man sur Amazon)

The Charmings (ABC, 1987-1988)

The Evil Queen est une adversaire acharnée. Ainsi, bien avant Once Upon a Time, elle avait trouvé un moyen de plus ou moins gâcher la fin heureuse de Snow White et Prince Charming en les endormant pendant des centaines d’années. Le couple finit donc par se réveiller et il se retrouve loin de la Forêt enchantée, mais dans le Los Angeles du 20e siècle, et il doit alors s’adapter à sa nouvelle vie dans cette sitcom composée de deux saisons. La première, qui comprend 6 épisodes, réalisa de très bons chiffres. Elle décrocha ainsi une saison 2, mais ABC la mis face au Cosby Show, ce qui la conduisit à son annulation.

The StoryTeller (HBO, 1988)

Co-production américano-anglaise créée et produite par Jim Henson, The StoryTeller est une anthologie dans laquelle un narrateur (John Hurt dans la saison 1) raconte un conte au spectateur et à son chien qui parle. Mélange de live action et de marionnettes, The Storyteller ne laissait pas de côté la partie glauque du conte, au contraire. Brenda Blethyn, Miranda et Joely Richardson,  Jennifer Saunders, Gabrielle Anwar, Jane Horrocks, Sean Bean et Derek Jacobi ont participé à la saison, composée de 9 épisodes. À noter que la seconde saison, comprenant 4 épisodes, se penchait sur la mythologique grecque, avec Michael Gambon en narrateur. (Voir sur Amazon)

Les Aventures de Sinbad (Global, 1996-1998) et Sinbad (Sky1, 2012)

Beaucoup de monde s’est intéressé à Sinbad, dont les Canadiens avec la série créée par Ed Naha, Les aventures de Sinbad. Ce dernier, avec son frère, recrute une équipe et prend la mer à la recherche d’or et d’aventures. Ils vont ainsi affronter des sorcières, des magiciens et multiples créatures fantastiques. Cela a duré deux saisons, pour un total de 44 épisodes. À ne pas confondre avec le dessin animé The Fantastic Voyages of Sinbad the Sailor qui date de la même période.

Le marin sera de nouveau au coeur d’une série en 2012, cette fois-ci en Angleterre sur Sky1. Vendue comme un blockbuster familial, elle racontait l’histoire de Sinbad (Elliot Knight) qui va accidentellement provoquer sa déchéance et se retrouver condamné à vivre en mer. Elle aura duré une saison composée de 12 épisodes.

Les Mille et Une Nuits (BBC, 2000)

Arabian Nights est une mini série en deux parties signée Peter Barnes qui se penche sur les contes des Milles et Une Nuits. Cinq histoires sont racontées tout du long, maintenant le concept d’une histoire dans une histoire avec Mili Avital dans la peau de Scheherazade qui raconte au Sultan (joué par Dougray Scott) une histoire différente chaque soir, s’arrêtant sur un cliffhanger à l’aube pour vivre un autre jour. Aussi au casting, on retrouve Alan Bates, Rufus Sewell, Andy Serkis, James Frain, John Leguizamo, Vanessa-Mae ou encore James Callis.

Faerie Tale Theatre (Showtime, 1982-1987)

Un des premiers hits de Showtime, Faerie Tale Theatre est une anthologie à destination des plus jeunes créée et présentée par Shelley Duvall. L’actrice introduisait ainsi le téléspectateur au conte qui allait être raconté dans l’épisode.  Tim Burton, Eric Idle et Francis Coppola ont réalisé des épisodes, tandis que Robin Williams, Jeff Bridges, Rene Auberjonois,  Mary Steenburgen, Malcolm McDowell, James Belushi, Anjelica Huston, Susan Sarandon et bien d’autres encore ont joué dans la série.

Emerald City (NBC, 2017)

Considéré comme le premier conte de fées américain, Le Magicien d’Oz a inspiré de nombreuses créations. En plus de la mini-série Syfy évoquée plus haut, l’œuvre de L. Frank Baum continue ainsi d’être revisité comme c’est le cas avec Emerald City. Dans cette série en 10 épisodes réalisée par Tarsem Singh, Dorothy est une infirmière dans la vingtaine du Kansas qui se retrouve dans le monde d’Oz, ignorante qu’elle est sur le point de réaliser une prophétie qui va changer à tout jamais la vie des habitants de ses terres.

La Caverne de la rose d’or (1991-1996)

Symbole de nombreux après-midi de congés sur M6, La Caverne de la Rose d’or est une mini-série télévisée de romantic fantasy italienne adaptant le conte pour enfants Fanta-Ghirò, persona bella d’Italo Calvino. Composée de 5 épisodes, l’histoire nous ramène à l’époque du Moyen Age pour y suivre les aventures de Fantagaro, une princesse qui s’habille comme un homme dans le but de ne pas avoir à se soumettre aux devoirs d’une femme et se battre pour sauver son royaume et ses proches. Le tout dans une ambiance féerique avec lutins, sorcières, objets magiques et animaux qui parlent.

Signalons également que l’équipe de La Caverne de la Rose d’or a donné le jour à d’autres minisérie d’un genre similaire à savoir : Desideria et le prince rebelle, La Légende d’Alisea et La princesse et le pauvre.

La Caverne de la Rose d'Or
List Price: EUR 25,00
Price: EUR 22,49
You Save: EUR 2,51
Price Disclaimer

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire