6 comédies anglaises qui mériteraient d’être plus connues

Il y a quelques années maintenant, fin 2009, nous avions établi une liste de 10 séries anglaises incontournables de la décennie. Le temps a passé et, occasionnellement, on nous a demandé s’il serait possible de faire de nouvelles listes dans ce genre. À l’occasion du mois anglais sur Critictoo, nous avons donc pensé qu’il serait intéressant de le faire, d’offrir une suite à cette liste. L’angle choisi est simple, deux listes, une pour les comédies, une pour les dramas. Au lieu de vous diriger vers les séries les plus évidentes, nous avons décidé de creuser un peu pour vous en trouver qui mériteraient d’être un peu plus connues auprès du public français.

Ironiquement, dans le milieu de la comédie, même les gros hits britanniques comme les très bonnes Outnumbered ou Miranda, celles qui furent citées dans la précédente liste (The Thick of It, Peep Show, Gavin and Stacey), ou même d’autres plus regrettables comme Mrs Brown’s Boys ne sont pas véritablement connues chez nous. Cela dit, il ne faut pas longtemps pour tomber dessus, pour peu que l’on se renseigne sur le sujet.

Pour terminer, les séries que j’ai choisies sont toutes plus ou moins récentes et ne devraient donc pas être difficiles à trouver. Il faut dire que, même si je connais mes classiques des ‘90s dans le domaine, j’aurais plus de difficultés à en trouver des moins connues à proposer dans une liste (alors pour les années 70 ou 80 !). Donc, on reste dans les années 2000 pour le moment.

Voici donc 5 séries (plus un bonus) pour rire avec les anglais.

1/ 15 Storeys High (BBC Three/two, 2002-2004)

Vince est un maitre nageur misanthrope et cynique qui a besoin d’un colocataire. Il accueille donc Errol, un jeune influençable et candide qui est plus ou moins son opposé. Ils vivent ainsi dans une tour, au 15ème étage – cf. le titre de la série. Avec son esthétique froide et réaliste, 15 Storeys High n’est pas la série la plus accueillante qui soit au premier abord ; le premier épisode demande d’ailleurs quelques minutes d’adaptation. Une fois passé cela, il est difficile de passer à côté du potentiel comique énorme de cette comédie qui s’amuse à pousser ses personnages aux personnalités particulières dans des scènes du quotidien qui sont banales, mais qui ne le restent pas longtemps. Le détachement et l’exaspération de Vince sont inépuisables et nous introduisent à des situations qui deviennent rapidement surréalistes, tandis que la capacité d’Errol à juste se faire entrainer dans n’importe quoi ne cesse de surprendre. Le mélange est en tout cas plutôt unique et extrêmement bien écrit.

2/ Garth Marenghi’s Darkplace (Channel 4, 2004)

La parodie dans la parodie, c’est un concept bien particulier qui demande aux spectateurs d’être prêts à digérer quelques lourdeurs. L’idée est d’entrer dans le monde de Garth Marenghi, un auteur à la Stephen King qui se proclame génie de l’horreur. Il est le créateur de Darkplace, une série qu’il se propose de nous faire découvrir pour notre plus grand bonheur. Darkplace est simplement atroce, mais c’est ce qui la rend si bonne. Elle est excessive à tous les niveaux, est montée de manière horrible et elle accueille les pires acteurs possible, il n’y a que l’absurdité des scénarii pour surpasser l’ensemble. Pour Marenghi, c’est un chef-d’œuvre injustement mis au placard et il ne manque pas d’éloge pour son propre travail. Quoi qu’il en soit, Darkplace est un hôpital où se déroulent des phénomènes fantastiques. Marenghi est le Dr Rick Dagless, un maverick que rien n’arrête. Garth Marenghi’s Darkplace est une œuvre complètement allumée à prendre au 26ème degré si possible et qui possède de véritables bouts d’anthologie. Heureusement, elle est inimitable. Lire le bilan.

3/ Nathan Barley (Channel 4, 2005)

Pour sa première série, Charlie Brooker s’est associé à un génie de la comédie britannique, Chris Morris, pour nous livrer une satire qui, au fil des ans, semble de plus en plus prophétique. Célèbre critique à l’humour grinçant, Brooker est facilement reconnaissable derrière les mots désespérés de Dan Ashcroft, journaliste qui est victime des idiots qu’il tente inlassablement de dénoncer. A l’époque où j’ai découvert cette série, je me suis moi-même retrouvé dans l’exaspération de Dan, même si je ne peux pas véritablement prétendre que je connais un Nathan Barley – heureusement. Celui-ci concentre toute la culture et le comportement social que méprise Dan. Nathan est donc un idiot qui est populaire parce que son idiotie est populaire. Les idiots conquièrent le monde et ils ont pris Dan dans leur filet. Le pauvre lutte, mais n’arrive pas à s’en échapper. L’humour est acide et le propos horriblement pertinent, ce n’est donc pas surprenant que la série soit devenue culte dans son pays, car Dan Ashcroft avait raison. Lire le bilan.

4/ Grandma’s House (BBC Two, 2010-2012)

Il y a deux-trois ans, il y a eu une sorte d’explosion du sous-genre sim-com – quand un comédien joue une version alternative de lui-même. Dans le lot, on trouve donc Grandma’s House qui met en scène Simon Amstell, comédien/animateur/scénariste et sa famille fictive. Simon passe régulièrement chez sa grand-mère où il retrouve notamment sa mère (l’excellente Rebecca Front), le fiancé de celle-ci, sa tante, son neveu et, bien entendu, ses grands-parents – son grand-père est absent en saison 2.  Toute la famille est assez agitée, ce qui délivre un humour bien plus efficace qu’on aurait pu le penser au départ. Les névroses de Simon sont par ailleurs parfaitement accessoirisées pour délivrer une bonne dose d’autodérision qui fait de la série un exemple à suivre dans son sous-genre de comédie. Lire une présentation de la série.

5/ Spy (Sky One, 2011-…)

Darren BoydDepuis peu, Sky One propose un large panel de séries TV. Au milieu, une comédie sort du lot, puisqu’elle a permis à Darren Boyd de recevoir un BAFTA pour sa performance. Il s’agit donc de Spy. C’est un mélange de comédie familiale et de bureau qui parle de Tim, un homme qui décide de reprendre sa vie en main pour pouvoir obtenir la garde de son fils quand sa femme castratrice divorce. Le fils, Marcus, est un intello arrogant insupportable qui traite son père comme un moins que rien, mais ça n’arrête pas Tim qui va se trouver un nouveau job. Par accident, il se retrouve au Mi:5, mais il ne peut pas le dire à Marcus. Au boulot, son patron voit en lui une sorte de fils spirituel et le prend sous son aile, tandis qu’il développe une relation avec sa collègue Caitlin. Les deux univers n’entrent pas souvent en collision frontale, mais délivrent chacun dans leur style une grosse dose d’humour. La saison 2 est en cours actuellement.

Bonus : The Armstrong and Miller Show (BBC One, 2007-…)

Sur le petit écran anglais, les sketch shows sont monnaie courante, tout comme les panel shows. Concrètement, les comédiens ont une place vraiment bien établie. Il y a donc le choix et, au milieu, on trouve ainsi The Armstrong and Miller Show. Alexander Armstrong et Ben Miller font équipe depuis longtemps, ayant d’ailleurs déjà un au sketch show à succès à leur actif, Armstrong and Miller (Channel 4, 1997-2001). Ils poursuivent alors avec beaucoup de succès et énormément d’humour. Je recommande donc celui-ci.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link